Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Les antibiotiques perturbent le développement des aptitudes sociales d'après une étude animale

Article 100% numérique

Une étude anglaise vient de montrer que la prise d’antibiotiques tôt dans la vie interférait avec le développement des habilités sociales et la gestion de la douleur chez les souris. Une recherche qui pose question sur leurs possibles impacts sur l'humain.

De précédentes études ont permis de découvrir que des animaux, dont le microbiote est appauvri ou déséquilibré par des traitements antibiotiques, présentent un comportement social perturbé. Les docteurs Katerina Johnson et Philip Burnet, du département de psychiatrie de l’université d’Oxford, ont voulu comprendre les effets du microbiote sur l’endorphine, l’ocytocine et la vasopressine, ces neuropeptides étant connus pour leur rôle dans le comportement social et émotionnel.

Lire aussi Probiotiques pour enfants : les indications se précisent

Le résultat le plus frappant concernait les animaux les plus jeunes ayant reçu un traitement antibiotique : ils présentaient une réduction significative des récepteurs à l’endorphine, à l’ocytocine et à la vasopressine dans le cortex frontal. Pour le Dr. Johnson, « que ces neuromédiateurs soient moins actifs pourrait expliquer les déficits comportementaux des animaux traités aux antibiotiques. Cela montre qu’un cocktail puissant, tel qu’utilisé ici, a potentiellement un effet préjudiciable sur le cerveau quand celui-ci est encore en développement. »

L’équipe ajoute que le fait que le microbiote affecte le système endorphinique pourrait également expliquer ses implications sur la gestion de la douleur, dans la mesure où les endorphines sont, au surplus, des activateurs des récepteurs opioïdes. « Nous savions que le microbiote intestinal influençait la réponse à la douleur. La voie endorphinique pourrait être un levier qui explique cette influence », précise le Dr. Johnson.

Cette étude incluait un nombre relativement restreint de souris avec des doses élevées d’antibiotiques. Les auteurs suggèrent d’étayer ces premiers résultats par d’autres investigations plus poussées, au regard du recours fréquents aux antibiotiques, notamment chez les enfants en bas âge, et de leur importance dans la lutte contre les infections bactériennes.

[lireaussi5535]

Source : « Opposing effects of antibiotics and germ-free status on neuropeptide systems involved in social behaviour and pain regulation », dans BMC Neuroscience, Juillet 2020.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique microbiote enfants antibiothérapie

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous