Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Probiotiques pour enfants : les indications se précisent

Article paru dans le journal nº 75 Acheter ce numéro
  • L'usage des probiotiques pour les enfants se préciseL'usage des probiotiques pour les enfants se précise

L’importance du microbiote n’est plus un secret. Les traitements faisant une place aux probiotiques fleurissent, et les études sur le sujet sont de plus en plus nombreuses. Les derniers travaux de recherche évaluant l’efficacité de tels traitements suggèrent une nécessité d’adaptation spécifique à la personne selon divers facteurs. Qu’en est-il pour les enfants ?

Probiotiques chez l’enfant

Une équipe de chercheurs chinois a mené une étude sur 116 enfants atteints de diarrhée aiguë admis à l’hôpital pour enfants de Xuzhou en Chine entre 2015 et 2017. Un groupe test a été traité avec des Saccharomyces boulardii (la fameuse « ultralevure » utilisée de longue date comme anti-diarrhéique), et un autre groupe a reçu ce même traitement combiné à des Bifidobactéries (probiotiques). Non seulement le groupe d’enfants ayant reçu la combinaison des deux traitements a présenté un taux de guérison significativement plus élevé (moins de cas de diarrhées, guérison plus rapide), mais également une nette amélioration de leur fonction immunitaire cellulaire (augmentation des CD3+ et CD4+). Une expérience qui plaide donc pour des approches combinées, et de plus en plus ciblées, des traitements par probiotiques.

Probiotiques chez le nourrisson

Une équipe de chercheurs espagnole a, quant à elle, évalué la sécurité et l’intérêt de laits pour enfants enrichis en Lactobacillus fermentum ou Bifidobacterium breve. Un total de 236 nourrissons, dont 189 ont été au bout de l’expérience, a, entre 1 et 12 mois d’âge, consommé soit du lait standard, soit du lait enrichi en Lactobacillus fermentum, soit du lait enrichi en Bifidobacterium breve. Tous les laits ont mené les nourrissons à une croissance normale (taille et poids), ils étaient bien digérés, et ne présentaient pas d’effets indésirables. Les petits ayant bu du lait enrichi en B. breve pleuraient moins souvent que ceux du groupe contrôle, et le lait enrichi en L. fermentum a réduit la fréquence des diarrhées de 44 % et diminué de 2,5 jours la durée des celles-ci.

Qu’il s’agisse d’enfants ou de nourrissons, il semblerait qu’une complémentation en probiotiques adaptés ait une incidence positive sur le système gastrique, avec des diarrhées qui seraient moins fréquentes et dont la guérison serait plus rapide. Mais pas seulement. Les probiotiques contribueraient également à une amélioration du système immunitaire chez les enfants. Alors que le nombre de césariennes ne cesse d’augmenter dans le monde, privant un nombre croissant de nouveau-nés de la transmission sans encombre du microbiote maternel via les voies basses, une compréhension plus fine des impacts du microbiote enfantin de la sorte semble indispensable.

 

Sources :

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique probiotiques enfants diarrhée

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous