Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Derrière une migraine peut se cacher une carence… en magnésium

Article paru dans le journal nº 100 Acheter ce numéro
  • Une carence en magnésium pourrait conduire à une excitation anormale du système nerveuxUne carence en magnésium pourrait conduire à une excitation anormale du système nerveux

Alors que les carences en micronutriments des populations occidentales sont de plus en plus dénoncées, une récente méta-analyse polonaise fait le lien entre apport insuffisant en magnésium et migraine.

En France, la migraine touche environ 12 % des adultes (dont plus de la moitié sont des femmes) et 5 à 10 % des enfants selon les chiffres de l’Assurance maladie(1). Ainsi, près de 11 millions de Français seraient concernés par cette pathologie. Pourtant, un tiers des malades n’ont jamais consulté et ont recours à l’automédication. Malheureusement, ils sont une majorité à se tourner en première intention vers des antalgiques (paracétamol) ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), dont l’usage à long terme est dangereux pour la santé et qui ne font qu’estomper les symptômes douloureux. En effet, aucun traitement allopathique curatif et efficace dans le temps n’a, à ce jour, été découvert. Rien d’étonnant, lorsque l’on connaît la complexité de la pathogenèse de la migraine.

Lire aussi Paracétamol : quel danger pour le foie ?

L’origine de la migraine, un véritable jeu de piste

Parmi les pistes privilégiées par les chercheurs, on retrouve notamment le stress oxydatif, les changements vasculaires rapides, la libération chaotique de neurotransmetteurs, l’excitation nerveuse dont la dépolarisation neuronale (dépression corticale envahissante ou DCE). Cette dernière génère une phase rapide d’hyperactivité neuronale suivie d’une phase plus lente de silence électrique des cellules du cortex cérébral(2). Or une carence en magnésium pourrait conduire à une excitation anormale du système nerveux et induire une DCE. En outre, une supplémentation en magnésium serait potentiellement intéressante dans le traitement de la migraine en lien avec le stress oxydatif. En tout cas, c’est ce que semble démontrer une méta-analyse polonaise publiée dans la revue Nutrients(3).

Lire aussi La migraine n’est pas une fatalité

Carence en magnésium, un facteur de risque

Parmi les seize recherches présentées, celle menée par Margaret Slavin et coll.(4) a quantifié la consommation totale de magnésium (alimentation + supplémentation) auprès de 3 626 adultes âgés de 20 à 50 ans souffrant de migraine ou de maux de tête graves. Les chercheurs ont ensuite examiné la relation entre les niveaux de consommation de magnésium et la prévalence de la migraine ou des céphalées graves. Les résultats ont alors montré que les participants ne présentant pas de carence ainsi que ceux aux apports plus élevés en magnésium avaient des risques significativement plus faibles de migraine. D’autres recherches rassemblées dans la méta-analyse relatent des résultats allant dans le même sens. Ainsi, dans les conclusions des recherches de Maier et coll.(5), la complémentation en magnésium par voie orale apparaît comme bien tolérée et peu coûteuse pour le traitement des patients migraineux, tandis que l’étude dirigée par Cegielska et coll.(6) confirmerait le lien entre l’absence d’un apport alimentaire suffisant en magnésium et l’origine d’une DCE. Ainsi, le maintien de stocks corrects de magnésium dans le corps serait nécessaire pour protéger les neurones contre l’excitation neuronale et le stress oxydatif et pourrait donc avoir un effet antimigraineux.

Lire aussi Le magnésium indispensable à la vie

 

Références :

  1. « Migraine : les symptômes, les facteurs déclenchants, l’évolution », Ameli.fr, 30 janvier 2020.

  2. « Dépression Corticale Envahissante : nouveau mécanisme d’initiation par hyperactivité des neurones GABAergiques, et stratégie pharmacologique pour la réduire », 2022.

  3. « Magnesium as an Important Factor in the Pathogenesis and Treatment of Migraine—From Theory to Practice », Nutrients, 2022.

  4. « Dietary magnesium and migraine in adults: A cross-sectional analysis of the National Health and Nutrition Examination Survey 2001–2004 », Headache, 2021.

  5. « Headaches and Magnesium: Mechanisms, Bioavailability, Therapeutic Efficacy and Potential Advantage of Magnesium Pidolate », Nutrients, 2020.

  6. Migraine and Its Association with Hyperactivity of Cell Membranes in the Course of Latent Magnesium Deficiency—Preliminary Study of the Importance of the Latent Tetany Presence in the Migraine Pathogenesis, Nutrients, 2021.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Où acheter ?

Huile de magnésium transcutanée par Au coeur des traditions/LVN

Magnésium ATA+ (Bisglycinate et Acétyl taurinate) par Phytextra/La Vie Naturelle

Où acheter ?

Huile de magnésium transcutanée par Au coeur des traditions/LVN

Magnésium ATA+ (Bisglycinate et Acétyl taurinate) par Phytextra/La Vie Naturelle

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous