Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le magnésium, un apport essentiel à la lutte contre le cancer ?

Article paru dans le journal nº 98 Acheter ce numéro
  • Le magnésium pourrait agir comme un pont entre nos cellules tueuses et les cellules cancéreuses.Le magnésium pourrait agir comme un pont entre nos cellules tueuses et les cellules cancéreuses.

Selon une nouvelle étude, le magnésium serait une molécule plus importante que prévu dans la lutte de l’organisme et de notre immunité contre le cancer.

Le magnésium, ce minéral nécessaire à plus de 300 réactions enzymatiques intracellulaires, est bien entendu indispensable à notre organisme. Un apport insuffisant peut avoir un impact délétère aussi bien sur le système neuromusculaire, cardiovasculaire, rénal et gastro-intestinal ou encore neuronal.

Une récente étude met en évidence des effets néfastes, mais peu connus, d’une carence en magnésium, cette fois sur le système de défense de l’organisme, notamment contre le cancer. En effet, une équipe suisse vient de découvrir que le magnésium pourrait agir comme un pont entre nos cellules tueuses (lymphocytes NK, soldat de notre système immunitaire) et les cellules cancéreuses en se liant à une protéine appelée LFA-1. Les expériences, jusque-là animales, montraient que les cellules tueuses n'étaient capables d'éliminer efficacement les cellules cancéreuses chez les rats que si leurs protéines LFA-1 s'étaient liées au magnésium libre disponible dans le corps.

Lire aussi Le magnésium indispensable à la vie

Cancer, virus, même combat

Dans l’optique de confirmer leur résultat, les scientifiques ont examiné des études antérieures sur les immunothérapies contre le cancer. Ils ont alors pu constater que de faibles taux de magnésium chez les patients étaient fortement corrélés à une progression plus rapide de la maladie. Ainsi pour le Dr Christoph Hess, ayant participé à l’étude « la carence en magnésium est très probablement responsable d'au moins une partie de l'efficacité insuffisante observée chez les patients cancéreux recevant une thérapie immunitaire ». Enfin, l’équipe suisse a aussi remarqué que la grippe et d'autres virus se propageaient plus rapidement chez les souris nourries avec un régime pauvre en magnésium.

Au vu de ces résultats, il reste à savoir si une supplémentation peut avoir un réel impact et dans quel cadre (dosage, voie d'absorption, forme de magnésium), sachant que 70 % de la population française serait concernée par la carence en magnésium.

Références

Magnesium sensing via LFA-1 regulates CD8+ T cell effector function, 2022.

Clinical Consequences and Management of Hypomagnesemia, 2009

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous