Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Édulcorants : un poison des intestins

Article paru dans le journal nº 62 Acheter ce numéro

L’une des stratégies choisies pour lutter contre l’épidémie de surpoids et d’obésité a été de remplacer les sucres rapides par des édulcorants tels que l’acésulfame K, l’advantame, l’aspartame, le néotame, la saccharine et le sucralose.

Plusieurs études ont déjà montré l’inefficacité de cette manœuvre, l’une des raisons probables étant qu’aucun édulcorant ne reproduit parfaitement le goût sucré, ce qui exacerbe l’envie de vrai sucré. Quant à leur toxicité, elle fait l’objet d’âpres débats depuis des décennies. Quel que soit le produit utilisé, le colibacille bioluminescent – qui devient lumineux au contact de substances toxiques – se met à briller dès que la concentration atteint le mg/ml.

Pour les chercheurs qui ont réalisé ces travaux, c’est un argument probant de la toxicité des édulcorants pour la flore intestinale et, donc, pour l’être humain qui l’héberge.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Édulcorants Sucre édulcorants
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous