Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Joyeux Noël !

Article paru dans le journal nº 74 Acheter ce numéro
  • Noël est devenue une fête commerciale à l'américaine. Noël est devenue une fête commerciale à l'américaine.

Chaque année, à cette période, je sens sourdre en moi une angoisse oppressante. Je n’aime pas les fêtes de fin d’année en général et de Noël en particulier. Initialement fête de famille, Noël génère désormais un maximum de contraintes pour donner le change à un entourage pris dans les mêmes filets. Une préparation psychologique s’impose pour laquelle il faut oublier le réchauffement climatique, les guerres incessantes, la faim dans le monde…

Se centrer sur soi et sa famille, pour fêter Noël « à tous prix » ! À « tous prix » c’est le mot… car victuailles, cadeaux, tenue d’apparat endettent certaines familles à la limite du supportable. Pour les victuailles, direction les grandes surfaces (déjà sur le pied de guerre depuis le 1er novembre), pour acheter en quantité non négligeable, saumon fumé de Norvège intoxiqué au plomb (interdit par le gouvernement aux femmes enceintes et aux enfants) volailles gavées (aux hormones), vins et champagnes (aux sulfites et pesticides)… En clair, 80 % de ces produits délétères sont responsables de nos maladies mortifères dites « de société » comme le diabète, l’obésité (un ado sur quatre), l’arthrose, l’hypertension artérielle et bien d’autres encore. Bon, je coche ma case « victuailles » pour aborder l’épineux problème des cadeaux, achetés à la hâte sur Internet et revendu le lendemain sur Leboncoin. Il est nécessaire de respecter deux critères incontournables pour un bon cadeau, acheter le dernier gadget bourré de la meilleure high technology mais à bas coût. Je vous le donne en mille : un iPhone 11 pour un gosse de 11 ans, aucun problème ! Pour les tenues vestimentaires, « No souci », tout le monde habillé avec la même médiocrité, diffusée par les marques internationales qui inondent le marché du vêtement (vêtement fait par des Pakistanais de 6 ans, cool !)

Bon, tous les ingrédients sont réunis pour cette fête de Noël, devenue commerciale grâce à l’entremise d’une société américaine qui l’a utilisée pour dynamiser les ventes en baisse en hiver d’une boisson gazeuse et sucrée dont un verre équivaut à dix morceaux de sucre blanc (obésité, diabète, hyperactivité dès le plus jeune âge).

Joyeux Noël à tous, on se retrouvera en janvier 2020 pour fêter l’épidémie de « gastro » dont tout le monde sait qu’elle est d’origine virale.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous