Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Sacré numerus !

Article paru dans le journal nº 54 Acheter ce numéro

Pour les politiques, limiter le nombre de médecins revenait à réduire les dépenses de Sécu à venir. C’est ça, le numerus clausus, un quota annuel d’étudiants en médecine. En 1995, Juppé a serré la vis. Résultat ? Des déserts médicaux et des heures d’attente pour un consulter un généraliste, et de très nombreux mois pour un spécialiste. Macron avait promis d’abolir cette restriction. Elle sera plutôt régionalisée, pour contrôler les dépenses et mieux répartir les praticiens. Mais former un médecin prend dix ans, alors nous ferons sans, comme avant.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Sur le même sujet
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous