Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Sport et confinement : les bonnes pratiques pour une immunité optimisée

Article 100% numérique
  • Quelle activité physique en contexte d'épidémie ?Quelle activité physique en contexte d'épidémie ?

La situation actuelle a modifié en profondeur nos rythmes et nos habitudes de vie. Du fait du confinement, certains sportifs réguliers ont dû revoir leur pratique à la baisse tandis que d'autres, sédentaires patentés, ont adopté soudainement une activité physique quotidienne pour se faire du bien. Que nous disent au juste les recherches sur le lien entre activité physique et immunité. 

Un ensemble d'études scientifiques a mis en évidence une corrélation entre exercice physique et système immunitaire.

Sport : ni trop ni trop peu

Sur un très large échantillon d’adultes touchés par les grippes H3N1 and H1N1 (deux autres virus respiratoires potentiellement mortels) en 1998 à Hong Kong, il a été mis en évidence que ceux ayant présenté le plus de chances de s’en sortir étaient ceux qui pratiquaient, trois fois par semaine, une activité physique légère à modérée.

Au contraire, les personnes qui ne pratiquaient aucune activité, mais également celles qui avaient une pratique très importante – plus de cinq jours par semaine – n’auraient pas présenté les mêmes chances face au virus.

Il semblerait donc que le système immunitaire d’une personne pratiquant, de manière régulière, une activité physique modérée – vingt à trente minutes trois fois par semaine par exemple – pourrait être le mieux préparé pour combattre une infection virale le jour où elle se présente.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, une pratique physique trop intensive ne permettrait pas au corps de pouvoir lutter le plus efficacement contre les virus. Est-ce Cela serait également le cas en l’absence de toute pratique sportive.

Dans la même optique, mais sur la base d'études animales restreintes cette fois, il a été montré qu’une pratique physique régulière, deux à trois mois avant la survenance d’une infection, avait pour conséquence de diminuer la sévérité de ladite infection.

Aussi, en cette période exceptionnelle de confinement, il est conseillé de se maintenir en forme, mais sans faire d’efforts inconsidérés. Tout est dans la mesure. Une moyenne de vingt à trente minutes par jour de sport léger à modéré, maximum trois fois par semaine, semble adaptée.

Lire aussi Médit'tapping pour les temps incertains

Exercer son bon sens

En cas de début de symptômes, faut-il arrêter l'entraînement ? Dans le cadre d’une pathologie virale complexe et à tropisme respiratoire comme le coronavirus, le bon sens plaide en effet pour le repos du corps et l’arrêt d’activités physiques potentiellement éprouvantes ou dangereuses qui pourraient aggraver son état.

Dans la lignée des gestes barrière et afin d’éviter toute contamination en faisant de l’exercice, les conseils maintenant connus de tous restent bien entendu de rigueur : pratique individuelle et sans contact avec d'autres, désinfection d'équipements de sport utilisés par d’autres, etc.

Pour conclure, rappelons qu’une activité physique régulière et modérée devrait s’accompagner d’une bonne alimentation et d’un bon sommeil. Ce n’est en effet qu’au prix d’une bonne hygiène de vie que vous pourrez véritablement renforcer votre système immunitaire.

Concernant le confinement, malgré le fardeau mental qu’il fait peser sur les uns et les autres, tâchons de rester optimiste, de cultiver nos pensées positives, et de sourire à la vie. Notre système immunitaire ne s’en portera que mieux.

En cette période si particulière, les réseaux sociaux peuvent être un excellent moyen de se motiver, en participant à des séances de sport en ligne, ou en échangeant avec d’autres.

Sélection d'activités physiques gratuites en ligne en fonction de vos envies :

Et parce que l’optimisme et la joie participent également du bien-être physique :

Références :

"Is Exercise Protective Against Influenza-Associated Mortality?" Plos One, 2008

- How Much Should You Be Exercising During The Coronavirus Pandemic?, The Conversation, 23 mars 2020

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique sport immunité coronavirus covid-19 covid

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous