Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Covid : Miel et nigelle pour diminuer symptômes et mortalité

Article 100% numérique
  • Miel et nigelle pour réduire symptômes et mortalité liés au Covid-19 ?Miel et nigelle pour réduire symptômes et mortalité liés au Covid-19 ?

Des scientifiques pakistanais ont testé le miel et la nigelle (Nigella sativa) sur plus de 300 patients atteints de Covid-19 avec des résultats très prometteurs, dont une diminution de moitié de la durée des symptômes et une diminution d’un quart de la létalité.

Des recherches sont menées depuis le début de l'épidémie sur les promesses de cette plante (voir l'article de nos confrères de Plantes et Santé « Covid-19 : la nigelle a raison de faire parler d’elle ») et les premiers résultats de cette étude — publiés en pre-print en 2020 — avaient beaucoup fait parler d’eux. Ils ont désormais officiellement été relus par les pairs et publiés dans la revue Phytotherapy Research.

Trois cent treize patients (210 atteints d'une forme modérée et 103 d'une forme grave) testés positif au Covid-19 par test PCR ont été mélangés et divisés en deux groupes randomisés. Le premier groupe a consommé chaque jour du miel et des graines de nigelle broyées (voir dosages ci-dessous), le second groupe a reçu un placebo. Les deux groupes ont continué à recevoir, sur place et en parallèle, le traitement standard conseillé par leur médecin référent ou par l’hôpital, à savoir des antipyrétiques, des antibiotiques, des anticoagulants, des stéroïdes, de l'oxygène supplémentaire ou une ventilation mécanique (selon les besoins et le degré de gravité).

Mortalité divisée par quatre en cas de forme grave

Après 13 jours, les scientifiques ont observé chez le groupe ayant ingéré du miel et des graines de nigelle :

  • Une réduction de 50 % du temps nécessaire pour soulager les symptômes par rapport au placebo (4 jours contre 7 chez les cas modérés et 6 jours contre 13 chez les cas graves).

  • Une élimination plus rapide du virus (charge virale participant notamment à la contamination) : 6 jours contre 10 pour les formes modérées, 8,5 jours contre 12 pour les formes graves. Soit une durée de portage viral inférieure d’environ 3,5 à 4 jours pour les patients ayant ingéré du miel et des graines de nigelle, quel que soit le niveau de gravité.

  • La reprise d’une activité normale au jour 6, chez les cas modérés, de 64 % contre seulement 11 % dans le groupe placebo, et de 50 % contre 2,8 % chez les cas sévères. Soit 17 fois plus de chances de reprendre une activité normale six jours après infection pour les cas sévères (5 fois plus pour les cas modérés).

  • Des taux de mortalité diminués de plus d’un quart chez les patients atteints de formes graves (4 % de mortalité dans le groupe miel-nigelle contre près de 19 % dans le groupe placebo).

Le tout sans aucun effet indésirable observé durant l’étude.

Lire aussi Covid-19 : la piste des polyphénols pour lutter contre l’infection

Deux cuillères à soupe de miel et une demi-cuillère à soupe de graines de nigelle par jour

Durant cette étude, les scientifiques ont administré aux participants du groupe miel-nigelle :

  • Miel cru multifloral, non chauffé : 1 gramme par kilo de poids et par jour. Une cuillère à soupe de miel étant environ égale à 30 grammes, cela représente un peu moins de deux cuillères à soupe et demie de miel par jour pour une personne de 80 kg.

  • Graines de nigelle (Nigella sativa) broyées : 80 mg (0,08 g) de graines par kilo de poids. Une cuillère à soupe contenant environ 10 grammes de graines de nigelle, un adulte de 60 kg en aurait absorbé un peu moins d’une demi-cuillère à soupe par jour.

Le miel cru et multifloral utilisé durant l’étude n’a pas été chauffé (ni mélangé à une boisson chaude) et a été récolté dans des ruches différentes sur les collines du nord du Pakistan. Les graines de nigelle étaient des graines pakistanaises locales et bios.

Les propriétés antivirales, antibactériennes, anti-inflammatoires, antioxydantes et immunomodulatrices de ces deux produits combinés pourraient expliquer leur forte efficacité dans cet essai prometteur qui mériterait d’être reproduit à plus grande ampleur pour en confirmer les conclusions.

Lire aussi Covid : du sport pour diminuer jusqu’à 40 % les risques d’hospitalisation

Lire aussi Du pin maritime pour accompagner l’après Covid et les Covids longs

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Nigelle miel Covid-19

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous