Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Moins de télévision pour limiter les maladies coronariennes ?

Article 100% numérique
  • Moins de télé, moins de maladies coronariennes ?Moins de télé, moins de maladies coronariennes ?

Une récente étude financée par la faculté de médecine de l'université de Hong Kong semble indiquer que si nous regardions tous la télévision moins d’une heure par jour, nous pourrions éviter jusqu’à 11 % des cas de maladies coronariennes comme les crises cardiaques ou les AVC.

Grâce aux données issues de la UK Biobank (une banque de données britannique qui vise à étudier les facteurs environnementaux ou génétiques des maladies,les scientifiques ont déterminé chez plus de 500 000 adultes suivis pendant environ douze ans des scores de risque génétique de développer une maladie coronarienne, Ils ont ensuite croisés ces scores de risque génétique avec leur temps passé devant le petit écran. Il s’est avéré que ceux qui regardent la télévision plus de quatre heures par jour sont les plus exposés au risque de maladies coronariennes, et ce quels que soient leurs risques génétiques initiaux – ou autres facteurs de risque connus. En revanche, ceux qui la regardent deux à trois heures par jour ont un risque inférieur de 6 % comparé à ces gros usagers, et ceux qui la regardent moins d'une heure, un risque inférieur de 16 %.

En supposant un lien de causalité, il se pourrait donc que 11 % des maladies coronariennes puissent être évitées si chacun d’entre nous regardait la télévision moins d’une heure par jour. Comme l’explique la docteur Katrien Wijndaele de l'unité d'épidémiologie du Medical Research Council (MRC) du Royaume-Uni, auteure principale de l'étude : « Bien qu'il ne soit pas possible d'affirmer avec certitude que rester assis à regarder la télévision augmente le risque de maladie coronarienne, en raison de divers facteurs de confusion potentiels et d'une erreur de mesure, notre travail soutient les lignes directrices de l'OMS qui recommande de réduire le nombre de comportements sédentaires et de les remplacer par une activité physique de toute intensité afin de rester en meilleure santé. »

L’ordinateur bien moins nocif que la télévision ?

Résultat plus étonnant de cette étude, l’ordinateur ne semble pas du tout avoir le même impact sur notre santé. En effet, les chercheurs ont également relevé le temps passé derrière l’ordinateur durant les loisirs, et ils n’ont pas observé d’effet similaire à celui de la télévision.

La télévision se regardant généralement le soir après le dîner (qui est souvent aussi le repas le plus calorique), il est supposé que cela pourrait générer des niveaux plus élevés de glucose et de lipides, comme le cholestérol, dans le sang. De même, la télévision est souvent associée au grignotage, contrairement au temps passé à surfer sur le web. Enfin, les tâches effectuées derrière un ordinateur sont généralement plus susceptibles d’être interrompues, quand la télévision nous pousse souvent à de longues heures de passivité.

Lire aussi Du mésusage des écrans lors des repas

Lire aussi La nature, oui, mais sans écran portable


Source :

« Genetic susceptibility, screen-based sedentary activities and incidence of coronary heart disease », BMC Medicine, mai 2022.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique maladies coronariennes télévision

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous