Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Pourquoi les femmes perdent-elles leurs cheveux ?

Article paru dans le journal nº 2 Acheter ce numéro
  • Pourquoi les femmes perdent-elles leurs cheveux ?

Nombre de femmes sont terrorisées à l'idée de perdre leurs cheveux. Si le sujet était peu abordé auparavant dans les conversations, c'est aujourd'hui une vraie psychose, demandez autour de vous et vous verrez. Comment éviter la chute de cheveux ? Commencez par vous interroger sur les traitements que vous leur infligez, et suivez nos conseils.

Article mis à jour le 30/03/2022 par La rédaction

Les femmes : chauves au sommet du crâne...

La calvitie, c'est bien connu, est un problème essentiellement masculin. C'est ce que l'on appelle l'alopécie androgénique, ce qui signifie qu'elle est due aux hormones mâles. Pour certains hommes c'est parfois difficile à vivre, mais socialement, le phénomène est parfaitement accepté. Chez la femme, la calvitie se manifeste de façon plus diffuse que chez l'homme, au sommet du crâne (le vertex) et par une chevelure clairsemée sur les zones pariétales et frontales. En revanche, quand elle se produit chez la femme, la calvitie est souvent un drame car c'est la perte d'un attribut social majeur de la féminité.

L'alopécie androgénique existe donc aussi pour les femmes. Et dans certains cas la médecine officielle sait comment en venir à bout. Par exemple lorsqu'elle est liée à la prise de progestatifs non stéroïdes par exemple...

Mais dans tous les autres cas, c'est le vide sidéral, on n'a trouvé aucune solution !

En dehors des raisons déjà citées, le corps médical s'oriente vers d'autres causes :

Du coup, les patientes multiplient les examens et les analyses... mais trouvent rarement une réponse simple à leur problème Quand rien de tout cela n'est avéré, il ne reste plus qu'à s'intéresser au stress (une petite cure d'antidépresseurs ou d'anxiolytiques, on ne sait jamais) et aux carences (généralement on recherche une carence en fer et c'est tout).

Et puis il y a les fameux remèdes à tout faire, les molécules passe-partout que l'on trouve sur toutes les ordonnances : le minoxidil dont les résultats sont pourtant très aléatoires. La plupart du temps on a autant de poils qui poussent dans les oreilles que sur la tête ! Et si on arrête le traitement, la chute reprend de plus belle.

Liste des principaux nutriments intéressants pour les cheveux

Une mauvaise alimentation est parfois la cause de chute de cheveux indésirables. Les aliments (qui sont de moins en moins riches en nutriments du fait des cultures intensives) et les mauvaises habitudes alimentaires provoquent des carences en nutriments qui sont fatales aux cheveux. Cette liste n'a rien d'extraordinaire, mais puisque personne ne vous le dit...

  • les vitamines du groupe B semblent jouer un rôle primordial, surtout les vitamines B5 et B8 (appelée aussi biotine ou vitamine H)
  • le zinc pour la régénération cellulaire,
  • le silicium, déficitaire avec l'âge, qui tonifie la structure du cheveu,
  • le fer, lorsqu'il est carencé,
  • les minéraux : magnésium et calcium,
  • la vitamine E,
  • les acides aminés soufrés, notamment la cystine (Cystine B6),
  • le germanium, qui améliore les apports en oxygène,
  • l'huile de germe de blé,
  • le sélénium pour son action antioxydante.

Chez les femmes habituées des régimes, ou chez celles qui ont une alimentation déséquilibrée, la cause est souvent là et un régime plus équilibré ou une supplémentation intelligente pourront résoudre le problème. Mais il faut aussi chercher ailleurs... Vous trouverez notamment des réponses du côté de l'homéopathie ou de l'aromathérapie.

Ce que votre coiffeur ne vous dira jamais

Il y a en effet une cause à laquelle les médecins et les dermatologues ne font que très rarement allusion et qui, pourtant, saute aux yeux. Si l'on voit de plus en plus de femmes chauves, c'est plus sûrement à cause des produits capillaires qu'elles utilisent à longueur d'année que pour toute autre raison. Ça, personne ne vous le dira, surtout pas votre coiffeur !

Dans les forums, sur Internet, de plus en plus de femmes se posent cette question, à juste titre. Et toutes ont identifié les produits les plus dangereux parmi les produits capillaires :les colorations.

De plus en plus de femmes témoignent ainsi d'une chute de cheveux importante après une coloration, d'allergies, parfois graves, ou de terribles pelades dans les cas les plus extrêmes. De nos jours, le cheveu est un véritable accessoire de mode, on le taille, on le sculpte, on l'ébouriffe mais surtout on le colore. Parfois pour l'assortir élégamment à son sac à main ou à ses chaussures, mais surtout pour dissimuler les cheveux blancs.

L'industrie des colorants représente un marché économique considérable, qui s'attaque même aux adolescentes et aux hommes. 60% des femmes de plus de 18 ans sont directement concernées. Blond, rouge, vert, auburn... Le cheveu en voit de toutes les couleurs selon l'humeur ou la mode et il est bien difficile d'échapper à l'appel de la couleur chez son coiffeur ou dans le rayon des supermarchés. Mais voilà, on le sait maintenant : les colorations chimiques sont dangereuses pour la santé !

Les cheveux ne sont pas des appendices morts que l'on porterait sur la tête comme un fichu !  Car tout autour de la papille capillaire (le coeur du bulbe du cheveu) se trouvent des cellules souches qui sont agressées et tuées par les colorations chimiques. Les glandes endocrines, en lien direct avec le cheveu, vont s'efforcer d'éliminer très vite le produit car la menace est importante, c'est alors le rein qui sera sollicité. En cas d'agressions répétées et fréquentes, le rein sature et c'est la vessie qui finit par être atteinte.

Le phénomène est connu depuis longtemps et différentes études, commencées il y a déjà une trentaine d'années (et dans différents pays) ont abouti à l'interdiction des ingrédients formellement reconnus comme dangereux : en 2006, pas moins de 22 substances ont été interdites au niveau européen !

Mais cela n'a pas amené les grandes marques à plus de sagesse et de nouveaux ingrédients ont pris la place tandis que les fabricants mettent maintenant en avant de nouvelles promesses : « sans ammoniaque », « naturel », « aux extraits végétaux », « à la cire d'abeille », « aux protéines de blé »... On peut mettre autant d'extraits naturels que l'on veut, mais où est la différence lorsque ceux-ci cohabitent avec des ingrédients nocifs ?

Lire aussi Risques du Propecia et réponses naturelles contre l’alopécie.

Les coiffeurs, premières victimes du succès des produits capillaires

Savez-vous quelles sont les maladies professionnelles les plus fréquentes des coiffeurs ? Vous allez me dire : les troubles musculo-squelettiques en raison des gestes répétitifs. C'est vrai, mais cette profession est bien plus touchée par les allergies respiratoires et cutanées. Il n'est pas rare qu'un coiffeur soit obligé de jeter l'éponge parce que ses allergies sont devenues insupportables.

Votre cheveu est empoisonné, détoxinez-le

Les colorations, affirment les experts de l'industrie des produits capillaires ici ou là, ne seraient pas ou plus dangereuses. Mais pour qui nous prend-on ? Quand les teintes sont agressives, mal exécutées, avec un temps de pause excessif, ou quand elles sont trop fréquentes, elles endommagent gravement la kératine. Les cheveux deviennent cassants et tombent en brins, à toutes les longueurs, parfois même au ras du cuir chevelu. Heureusement, dans de nombreux cas, les chutes de cheveux sont réversibles à partir du moment où l'on supprime l'agent causal.

Pour ne pas en arriver là, il n'y a donc qu'un moyen : éviter les couleurs chimiques et n'utiliser que des produits 100% naturels. Ce n'est pas gagné car derrière les belles promesses des leaders du secteur se cachent encore la plupart du temps beaucoup d'ingrédients chimiques, dont certains sur la sellette.

Une enquête de 60 millions de consommateurs publiée en janvier 2019 pointait encore à la présence de substances préoccupantes dans 10 des 16 colorations du commerce testées par l'association. On y trouvait du notamment de la paraphénylènediamine (PPD), du résorcinol (possible perturbateur endocrinien), de la p-aminophénol (pouvant "causer des défauts génétiques selon l'ECHA) ou du formaldéhyde (un canérogène avéré). Même les marques du naturel abusent parfois. Il est donc absolument essentiel de connaître sur le bout des doigts la liste des ingédients nocifs que contiennent les colorations.

Une détox pas chère : le masque capillaire à l'argile

La détoxination du cheveu et du cuir chevelu est absolument nécessaire si on veut retrouver des cheveux en bonne santé, même après avoir arrêté les colorations chimiques. Les poisons restent stockés dans les cheveux pendant de longues années (c'est ainsi que certains ont conclu que Napoléon avait été empoisonné à l'arsenic). Pour la détox, le meilleur remède, c'est l'argile, faites-en des masques pour vos cheveux, vous pouvez-même le faire avec de la boue (la terre c'est bon pour les phanères, toutes les jardinières vous le diront). Une à deux fois par semaine et en un mois à peine, vous verrez la différence !

Rappelez-vous que cette "détox" du cheveu est absolument nécessaire : non seulement pour nettoyer tous les produits chimiques nocifs que vous avez employés jusqu'ici (y compris ceux que l'on trouve dans les shampooings, démêlants, lissants et autres...) mais aussi pour avoir un bon résultat avec une coloration végétale.

Surtout n'oubliez pas : les cheveux font partie intégrante de votre organisme. Ce ne sont pas des accessoires mais un prolongement bien vivant de votre être. A partir d'une analyse de vos cheveux, vous pouvez connaître aujourd'hui vos carences minérales, vos excès et savoir si vous êtes victimes des métaux lourds. A partir de vos cheveux, on peut identifier votre ADN. Vos cheveux, c'est vous.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Où acheter ?

Equilibre Fer Bio (Biophenix)

Zinc (gélules) par ViaPhyt / La Vie Naturelle

Sélénium et vitamine E par Phytextra / La Vie naturelle

Où acheter ?

Equilibre Fer Bio (Biophenix)

Zinc (gélules) par ViaPhyt / La Vie Naturelle

Sélénium et vitamine E par Phytextra / La Vie naturelle

Tags sur la même thématique cheveux colorations perte de cheveux naturopahie

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous