Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Alopécie féminine : causes, traitements naturels et conseils

Article paru dans le journal nº 39 Acheter ce numéro
  • alopeciealopecie

Perdez-vous plus de cinquante cheveux par jour ? C'est la limite après laquelle on considère que vous souffrez d'alopécie. Mais ça n'est pas une fatalité. En déterminant les causes de cette chute anormale de cheveux on peut faire appel à des traitements naturels efficaces et enrayer ce processus.

On considère comme anormal le fait de perdre plus de cinquante cheveux par jour, et ceux qui tombent sous les fourches caudines d’une brosse sont morts trois mois auparavant.

Causes de l'alopécie

  • Les déséquilibres hormonaux

Chez la femme, thyroïde, glandes surrénales et ovaires sont en cause. L’hypothyroïdie est due à une carence en iode et se supplémenter suffit parfois à pallier le problème. Pour les surrénales, les raisons peuvent être héréditaires. Elles sécrètent trop d’androgènes. Les ovaires, la polykystose ovarienne et les carences hormonales ovariennes peuvent aussi induire l’alopécie. Elle peut encore apparaître à la ménopause quand la chute des hormones ovariennes ne compense plus un excès d’androgène.

  • Les carences

Une carence en certaines vitamines et en oligoéléments peut être l’un des facteurs de la chute des cheveux, qu’on appelle aussi alopécie.

Carence en fer : le manque de fer est l’une des causes les plus fréquentes d’alopécie chez la femme, notamment à cause des menstruations. Manque d’apports protéiniques (légumineuses, viandes), pratique d’un sport intensif ou règles abondantes peuvent être des sources de carence.

Carence en zinc : c’est une des raisons de la chute de cheveux chez l’adolescente. D’autres signes apportent des indices en carence de zinc : perte de goût, aphte, tache blanche sur les ongles… En outre, une complémentation en zinc peut aussi être une solution en cas d’acné.

Carence en silicium : le silicium est indispensable pour le tissu conjonctif, et des études ont avéré son utilité en cas de calvitie.

Carence en soufre : à prendre sous forme d’acides aminés soufrés, surtout la cystéine et la méthionine, car le soufre augmente la croissance pilaire. Un bon apport en acides aminés soufrés augmente le volume, la ­brillance et la résistance de la chevelure.

Carence en sélénium : le sélénium évite l’inflammation du cuir chevelu et assure une bonne pousse. Les ongles striés peuvent aussi traduire une carence.

Carence en vitamine B : comme ces vitamines sont des facteurs de croissance, elles agissent sur la durée de vie, sur la qualité des cheveux et en limitent la chute. Excès de sucre, de tabac, pollution et stress sont autant de sources de carence en vitamine B.

Traitement

Évitez tout d’abord de trop shampouiner vos cheveux : deux à trois shampoings par semaine pour les cheveux gras, un à deux pour les cheveux secs. Notez aussi qu’une seule application de shampoing lors de votre toilette du cuir chevelu est suffisante.

  • Les soins locaux

En cas de chute, évitez d’irriter le cuir chevelu en utilisant un shampoing doux, à base de jojoba et de beurre de karité comme Œmine Cap. Pour les cheveux gras, ajoutez de l’huile essentielle (HE) de genévrier, de myrte ou de bergamote ; pour les cheveux secs, l’HE de lavande, de géranium ou de romarin ; les cheveux fragiles et cassants choisiront l’HE de bois de rose ou d’ylang-ylang ; contre l’alopécie, l’HE de romarin camphré ou de thym à thymol est indiquée. Posologie : six gouttes par cuillère à soupe de shampoing.

Et bien sûr, pensez à vous compléter en fonction de vos carences !

Et en homéopathie ?

En homéopathie, prenez trois granules des traitements suivants, deux fois par jour pendant six semaines : Selenium 5 CH pour la chute diffuse, Sepia 9 CH après un accouchement, Natrum Muriaticum 15 CH pour une adolescente, Kalium Phosphoricum 9 CH après un surmenage et Thallium Aceticum 9 CH lors d’une pelade nerveuse. Si vous ne constatez aucune amélioration, il est recommandé de consulter.

 

Lisez aussi notre article : Pourquoi les femmes perdent-elles leurs cheveux ?

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous