Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le charbon activé, une solution simple aux intestins malades

Article paru dans le journal nº 60 Acheter ce numéro
  • Du charbon pour éteindre le feu intestinalDu charbon pour éteindre le feu intestinal

Pour contrer les effets du gluten, qui peut provoquer chez les intolérants des douleurs aiguës après ingestion, et des Fodmap’s, dont la consommation produit divers gaz et symptômes désagréables, le charbon activé, remède ancestral, a fait ses preuves.

Le charbon activé est capable d’absorber cent fois son poids en gaz et d’éliminer les douleurs radicalement. Il régularise le transit, stoppe la diarrhée, la gastro-entérite et la constipation reliée à la fermentation intestinale. Il calme les brûlures d’estomac, le reflux gastrique, l’aérophagie, les flatulences, les ballonnements, les éructations, le côlon irritable et même les crampes à la suite d’une ingestion excessive de lipides et de sucres. Enfin, si vous êtes intolérant au gluten et sujet aux douleurs de ventre, il est vivement recommandé d’en avoir toujours avec vous.

Histoire et vertus du charbon

C’est un remède ancestral et instantané. Découvert dès la préhistoire, nous savons qu’il était utilisé dans l’Antiquité. Le père de la médecine, Hippocrate, décrivait déjà ses bienfaits, et les anciens Égyptiens purifiaient leur eau grâce à ses propriétés. À l’heure actuelle, il est souvent employé dans les hôpitaux (et les cliniques vétérinaires) pour lutter contre toutes sortes d’empoisonnements : prise de drogue, surdosage médicamenteux, intoxication alimentaire ou aux métaux lourds, ingestion de produits domestiques…

Le charbon le plus performant est issu de la combustion de coques de noix de coco, mais il existe également à partir de bois de frêne ou de peuplier. Son action est immédiate : il réduit le cholestérol et les triglycérides sanguins, supprime la mauvaise haleine (halitose) et équilibre l’insuffisance rénale. De par l’abaissement des triglycérides, il est indiqué en prévention des maladies cardiovasculaires.

Charbon actif : précautions d’emploi

Le recours au charbon doit se faire de manière ponctuelle plutôt que chronique, car il diminue considérablement l’action des médicaments (et de la contraception orale pour les femmes). Il sera donc utilisé à distance (deux heures) de tout traitement. Parfait pour contrer empoisonnement et autre tourista, le charbon a tout intérêt à être glissé dans notre trousse de secours lors de nos déplacements.

Dosage

En prise ponctuelle : jusqu’à 100 g sans aucun risque pour la santé. Si vous souhaitez en avaler régulièrement (1 g par jour), il faut veiller à laisser au moins deux heures entre la prise et les traitements médicamenteux habituels. Un médecin pourra prescrire une dose de 20 g en cas d’insuffisance rénale.

En grande quantité, le charbon peut provoquer de la constipation et des selles noires. Il est complémentaire à l’argile verte et peut être combiné au fenouil et aux huiles essentielles de thym, menthe poivrée et huile d’origan (encapsulée).

Contre une gastro-entérite : jusqu’à 8 gélules par jour avec un bon verre d’eau, le temps d’éradiquer les troubles intestinaux. Comptez 2 gélules par jour pour les enfants de plus de 6 ans.

Pour purifier l’eau du robinet, il existe en bâton (environ 5 €) à laisser dans la carafe en verre et à changer tous les trois mois.

Contre-indications

Le charbon végétal est déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes, aux nourrissons et aux enfants de moins de 6 ans, à moins d’avis contraire du pédiatre.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique intestins Charbon activé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous