Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Cancer : réduire de 35 % les risques grâce au sport

Article paru dans le journal nº 108 Acheter ce numéro
  • Cancer : réduire de 35 % les risques grâce au sportCancer : réduire de 35 % les risques grâce au sport

L’annonce du diagnostic de cancer est toujours un traumatisme majeur de sorte que, même lorsque les traitements donnent de bons résultats, la peur de la récidive et/ou de l’extension à d’autres organes (métastases) est des plus difficiles à évacuer. Pourtant, il existe des moyens naturels et simples de parer à cette peur, notamment un exercice physique régulier.

Le sport "capte" le sucre pour en priver les tumeurs

Plusieurs études ont déjà établi que la pratique régulière d’un sport réduit de 35 % le risque de certains cancers. Aujourd’hui et pour la première fois, une autre publication révèle que chez la personne cancéreuse, le fait de se mettre à un sport d’endurance et de le pratiquer régulièrement diminue le risque métastatique de 72 % !

Lire aussi Covid : du sport pour diminuer jusqu’à 40 % les risques d’hospitalisation

Cela s’expliquerait par la compétition qui s’exerce alors entre les muscles et les cellules cancéreuses vis-à-vis du glucose car celui-ci est indispensable à ces deux entités : lors de l’effort soutenu, le muscle capte à son avantage une très grande partie de ce sucre circulant dans le sang et en prive ainsi le cancer, et plus le cancer en est privé, plus il souffre.

C’est d’ailleurs sur ce principe que certains auteurs préconisent le régime cétogène au cours de la maladie cancéreuse. Pour rappel, le régime cétogène est basé sur une restriction sévère des aliments riches en glucides (sucres) et un apport en lipides augmenté (graisses).

Le fait d’avoir une haleine acidulée est le signe que la restriction est efficace.

Lire aussi Sport et fêtes de fin d’année : comment se faire plaisir sans ruiner ses efforts ?

Lire aussi Longévité, du sport pour faire mentir la génétique

Références bibliographiques

"An Exercise-Induced Metabolic Shield in Distant Organs Blocks Cancer Progression and Metastatic Dissemination", D. Sheinboim, S. Parikh, P. Manich et al., dans Cancer Research, novembre 2022.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous