Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L'olfactothérapie pour accompagner la maladie d’Alzheimer

Article paru dans le journal nº 84 Acheter ce numéro
  • L’HE de romarin aide à contrer les troubles de la mémoire. L’HE de romarin aide à contrer les troubles de la mémoire.

« Et tout d’un coup le souvenir m’est apparu ». Une madeleine et voilà que Marcel Proust déroule les souvenirs de ses dimanches à Combray. Si goût et odeur sont des déclencheurs de souvenirs à nul autre pareils, il n’en fallait pas plus pour que l’aromathérapie présente un intérêt dans le cas de la maladie d’Alzheimer.

Sur le site de l’Académie des sciences, on peut lire que le mécanisme de l’olfaction est activé par des molécules odorantes via « une cascade d’événements impliquant le plus fréquemment une adénylate cyclase, l’ouverture de canaux ioniques induisant la dépolarisation du neurone olfactif, puis un potentiel d’action qui aboutit à l’influx nerveux ». Pour le prix Nobel de littérature on repassera.

La ­singularité de l’olfaction se démarque par sa ­précocité. Non seulement, le système ­olfactif est « géographiquement » le plus proche du cerveau, mais il est aussi le ­premier à se former, lors de ­l’embryogenèse. Il se ­développe avant le thalamus et se loge dans les structures les plus archaïques du cerveau, à sa base même. Il est à l’endroit où se situent les centres de la mémoire, des émotions, avec le système limbique, qui comprend notamment l’amygdale et l’hippocampe. L’olfaction possède un accès privilégié au cerveau. En outre, ces quelques particularités éclairent sur le ­puissant caractère émotionnel des odeurs et du potentiel mémoriel. Sentir une odeur est avant tout affectif.

Lire aussi Retrouver la mémoire et lutter contre Alzheimer

« L’odeur et la saveur restent encore longtemps, comme des âmes, à se rappeler, à attendre, à espérer sur les ruines de tout le reste, à porter sans fléchir l’édifice ­immense du souvenir », écrivait Proust. Alors, pourquoi ne pas l’utiliser dans le cadre de la maladie d’Alzheimer ? L’intérêt d’un travail via l’olfaction tient donc au fait qu’elle n’échappe pas au filtre du ­néocortex. Les réactions provoquées par les actifs ­volatils et « odoriférants » provoquent des réactions indépendantes de la volonté.

Activer la mémoire

La maladie d’Alzheimer étant, à ce jour, incurable, on ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 84, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous