Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Méditerranéen, Dash ou Mind : quel régime alimentaire choisir ?

Article paru dans le journal nº 71 Acheter ce numéro
  • Par l’adoption de ce nouveau régime, le déclin cognitif serait encore plus repoussé.Par l’adoption de ce nouveau régime, le déclin cognitif serait encore plus repoussé.

En Europe, les autorités de santé incitent les populations à suivre le régime méditerranéen. Et pour cause, nous n’avons de cesse d’en parler dans nos colonnes. En revanche, en Amérique du Nord, ce sont les modèles Dash ou Mind qui, depuis peu de temps, sont promus. Une actu que nous passons au crible.

Dash est l’acronyme de Dietary Approaches to Stop Hypertension. Cette approche nutritionnelle a pour objectif de réduire la prévalence de l’hypertension artérielle.

Dash : plus qu’une goutte de bon sens

Son origine remonte au milieu des années 1990. En partant du lien entre élévation du cholestérol et accidents cardio-vasculaires ; de la relation entre consommation excessive de sel et hypertension artérielle, les experts du NIH (l’institut de la santé américaine) ont élaboré un ensemble de recommandations en s’appuyant, en outre, sur l’association d’une consommation exagérée de sucre et maladies cardio-vasculaires. Parmi ces fameuses recommandations, notons :

  • La réduction drastique de la consommation d’acides gras saturés (viandes grasses, produits laitiers complets, huiles tropicales comme l’huile de palme), de sel (sel de cuisine, aliments saumurés comme les olives) et de sucre ajouté ;
  • L’exhortation à manger en plus grande quantité des fruits, des légumes, des céréales complètes et des huiles (olive et colza) ;
  • La libre consommation de volaille, de poisson, de produits laitiers allégés, de légumineuses et de noix.

Si le régime Dash partage certains points communs avec le modèle méditerranéen, il s’en distingue par l’insistance sur la restriction de sel et une tolérance vis-à-vis de la viande blanche et des produits laitiers.

Un modèle américain

De plus en plus d’études sont consacrées au régime Dash, outre-Atlantique. Ainsi, il a pu être démontré que l’adoption du régime Dash a pour effet :

  • La réduction du risque de faire de l’hypertension artérielle, de la goutte, des maladies cardio-vasculaires (insuffisance coronarienne, insuffisance cardiaque, etc.), des calculs rénaux, des cancers, de la démence ;
  • La réduction du surpoids, l’amélioration de la stéatose hépatique non alcoolique ;
  • La réduction de la mortalité toutes causes confondues.

Ces résultats sont assez comparables à ceux observés lors du régime méditerranéen, mais pas tout à fait superposables, de sorte qu’un nouveau concept est né de la mise en commun des points forts de ces deux régimes.

Mind : préserver la santé du cerveau

Le régime Mind a été développé par l’équipe de Martha Claire Morris en 2015. Du régime méditerranéen, il conserve tous les principes. Du régime Dash, il retient la réduction drastique de la consommation de sel ainsi que celles d’aliments transformés et la promotion des produits bruts. Par l’adoption de ce nouveau régime, le déclin cognitif serait encore plus repoussé. Ce pourrait donc être l’une des prochaines recommandations dans la lutte contre les démences en général et la maladie d’Alzheimer en particulier. Son adoption ralentirait également la progression de la maladie de Parkinson.

Mieux que Dukan 
et paléo ?

Mind, Dash, méditerranéen, ces trois régimes alimentaires ont pour intérêt d’être facile à suivre et à respecter. Conséquence, le taux d’abandon est particulièrement faible. De plus, s’ils rectifient des proportions de nutriments, ils n’en excluent aucun. Il ne s’agit pas ici de régime pour maigrir, mais de régime alimentaire pour rester en bonne santé. A contrario, paléo ou Dukan, bannissent des sources de nutriments, ce qui, dans la longue durée, peut s’avérer contre-indiqué.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous