55 Commentaires et 0 tweets

N’est-il pas consternant de constater qu’à notre époque où le problème crucial de la santé publique est l’intoxication, l’incroyable efficacité du charbon activé et son mode d’utilisation, médicalement connus depuis plus d’un siècle, ne fasse l’objet d’aucune information dans le domaine public, ni au niveau du cabinet médical ?

Petites histoires de « prestidigitation médicale »

Cela se passe en 1813. Un certain Bertrand, chimiste français, fait une démonstration publique. Il tient une fiole qui contient 5 g de trioxyde d’arsenic (1 cuillère à thé comble), de quoi tuer 150 hommes. Il lève le bras et porte le breuvage aux lèvres. Dans quelques minutes, il devrait ressentir les effets inexorables de cette drogue : nausée, vomissement, diarrhée, brûlure intense de la bouche et de la gorge, crampes atroces dans le ventre, déshydratation rapide et mort. Devant les yeux médusés et horrifiés de la foule, Bertrand vaque pourtant tranquillement à ses affaires et ne présente aucun trouble.

En 1831, un pharmacien de Montpellier nommé Touéry, effectue le même tour mais, cette fois, devant l’Académie française de médecine. Il avale 1 g de strychnine (10 fois la dose mortelle). Ce poison foudroie un homme en 10 minutes dans des convulsions incontrôlables et un arrêt respiratoire au milieu d’un rire nerveux effrayant, dont le spectacle ne s’oublie jamais. Pourtant, Touéry reste calme et détendu et n’a aucun trouble, à la stupéfaction totale des professeurs.

Le secret ? Bertrand et Touéry avaient tous deux étudié l’action du charbon végétal sur les poisons, en particulier avec des rats – et tous deux ont voulu démontrer qu’ils avaient découvert l’antidote universel. Ce qui a pu être vérifié par la suite. En ce qui concerne Touéry, celui-ci a rapporté qu’il avait préalablement enrobé la strychnine dans 15 g de poudre fine de charbon végétal. Il continua ses travaux de recherche jusqu’en 1940.

Patience et longueur de temps – et ce n’est qu’en 1984 (plus de 150 ans après l’expérience de Bertrand !) que le JAMA (Journal of the American Medical Association) publia deux articles sur l’usage du charbon activé contre l’empoisonnement à la théophylline (broncho-dilatateur) et au phénobarbital.

Un déferlement de confirmations à travers l’histoire

  • Le papyrus d’Ebers 1550 avant J.-C. mentionne déjà la poudre de charbon.
  • Hippocrate (400 avant J.-C.) et Pline (50 avant J.-C.) recommandent le charbon de bois dans le traitement de l’épilepsie, du vertige, de la chlorose et de la « maladie du charbon » contractée par les tanneurs.
  • En 1773, Scheele explique le phénomène d’absorption des gaz par le charbon.
  • En 1785, Lowitz montre que le charbon est capable de décolorer de nombreux liquides.
  • En 1793, D.M. Kehls conseille dans son mémoire l’usage du charbon pour éliminer les odeurs de la gangrène, purifier l’haleine, les fièvres putrides et tous les états bilieux.
  • En 1846, Garrod publie, en Angleterre, un rapport sur la neutralisation de la strychnine administrée à des chiens, des chats et des lapins, expérimente ensuite la neutralisation de l’opium, de la morphine, de l’aconitine, de l’ipéca, de l’émétine, de la vératrine, la cantharidine, la ciguë, la stramoine, le delphinium, le bichlorure mercurique, le nitrate d’argent et les sels de plomb.
  • En 1848, Rond reprend les expériences de Garrod sur les humains.
  • Entre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle, on dénombre plus de 40 exposés sur le sujet
  • En 1862, Stenhouse est le précurseur des masques à gaz (au charbon) qui furent utilisés pendant la guerre 14-18.
  •  En 1865, Hunter découvre les performances du charbon de noix de coco pour absorber les gaz.
  • De nos jours, l’utilisation des filtres à charbon est désormais courante dans toutes les filières industrielles qui manipulent des produits toxiques. En milieu hospitalier, les salles d’opération sont assainies par des filtres à charbon pour neutraliser les gaz anesthésiques(halothane, éther, cyclopropane, métoxyflurane, propanidide, protoxyde d’azote). Les produits d’assainissement de l’eau : chlore, ozone, bioxyde de chlore, permanganate… tous toxiques, peuvent être éliminés facilement par des filtres à charbon.

Même les scientifiques n’ont aucun doute

Aujourd’hui, on possède les preuves scientifiques que le charbon actif absorbe tous les poisons ainsi que les toxines bactériennes dans l’intestin.

Depuis 10 ans, plus de 500 articles médicaux (uniquement en anglais !) ont offert plus de 10 000 références scientifiques sur le sujet.

Le charbon est probablement l’agent de décontamination le plus simple, le plus valable et le moins cher que nous connaissions. Mais le public et les malades, et même beaucoup de médecins, ne le savent pas.

Comment le fabrique-t-on ?

Pour être au maximum de ses possibilités, le charbon activé est obtenu en deux étapes :

La carbonisation : On calcine du bois en le chauffant à une température variant entre 600 et 900° en l’absence d’air.

L’activation : Le bois est recalciné aux mêmes températures, mais cette fois, en présence de vapeur d’eau, d’air ou de gaz oxydants. Ceci permet le développement d’un réseau de micropores qui seront de véritables pièges à molécules indésirables. L’extrudation de la poussière de charbon développe une surface de contact phénoménale : 1 cm3 de charbon pulvérisé présente une surface totale de 1 km2 et 500 g de charbon contiennent 50 000 millions de pores.

Ceci explique ses performances : il peut absorber 97 fois son volume de gaz carbonique, 165 fois son volume d’anhydride sulfureux et 178 fois son volume d’ammoniac…

Dans l’intestin, une pompe à poisons

Le charbon activé est aussi efficace pour le mercure, le plomb, les insecticides, les herbicides, les hormones et même certaines substances radioactives.

Depuis 15 ans, on utilise le charbon activé pour désintoxiquer des analgésiques, des fébrifuges, des antidépresseurs tricycliques, des glucosides cardiotoniques, des solvants organiques, de la plupart des médicaments à effets iatrogènes et des produits chimiques.

L’intestin étant une paroi poreuse, il s’y effectue un travail de dialyse par le principe de l’osmose. Ceci veut dire qu’il se produit un équilibre entre les concentrations de produits solubilisés de part et d’autre de la paroi. Donc, si l’intestin est encombré, les réseaux lymphatiques ne peuvent dégorger dans celui-ci. Le charbon, en libérant l’intestin, active la désintoxication de la lymphe et du sang par le biais du pompage osmotique.

La liste est longue des poisons éliminés par le charbon activé :

  • Les stupéfiants,
  • Les médicaments dangereux,
  • Les alcaloïdes,
  • Les additifs alimentaires,
  • Les produits chimiques agricoles,
  • Les métaux lourds,
  • Les gaz toxiques,
  • Les détergents,
  • Les solvants organiques,
  • La chimiothérapie.
  • Les toxines bactériennes telles que celles de la diphtérie, du tétanos, du botulisme, du perfringens,
  • Les amines toxiques de décomposition.
  • Les venins
  • L’histamine du thon,
  • Les mycotoxines que l’on trouve dans les aliments à cause des antibiotiques
  • Les redoutables aflatoxines.

Comment utiliser le charbon activé

En cas d’intoxication sévère

La dose préconisée est de 50 g pour un adulte, de 1g/kg pour un enfant. Mélanger à de l’eau froide. Cela n’a aucun goût.

Répéter les prises de 20 à 50 g de charbon activé toutes les 4 à 6 heures pendant 1 ou 2 jours selon la sévérité de l’intoxication.

La quantité théorique du charbon activé doit être au minimum égale à 8 fois le poids de toxique ingéré. La marge de 10 fois est souhaitable. Toutefois, dans les intoxications suicidaires, et chez les sujets comateux, la quantité du toxique est impossible à connaître.

On administre alors entre 100 et 120 g de charbon d’office.

À savoir qu’une cuillère à soupe contient en moyenne 5 g de charbon.

Pour une cure de drainage

Les posologies sont évidemment modulables en fonction de chaque cas. En moyenne, on peut opter pour le protocole de 2 cuillères à soupe aux 3 repas pendant 15 jours pour un adulte (soit 30 g par jour), puis continuer à raison de 3 cuillères à soupe par jour pendant le mois qui suit si l’on veut obtenir un drainage cellulaire profond.

Pour un enfant, remplacer les cuillères à soupe par des cuillères à café, et s’en tenir à 15 jours en tout pour des cas courants.

Petit truc pour ne pas avoir les dents noires : boire l’eau charbonnée avec une paille

Y a-t-il des inconvénients à un usage prolongé du charbon ?

De multiples expérimentations ont été réalisées sur des rats, des moutons, et autres pour voir si le charbon absorbait les nutriments et provoquait des carences à la longue. Leur sang conservait toujours le taux adéquat de calcium, cuivre, zinc, fer, magnésium, phosphore, vitamines… et le pH de l’urine reste constant.

Par contre, il arrive que le charbon ait un effet constipant sur certaines personnes. On adjoint alors des prises de sorbitol.

Il faut savoir aussi que le charbon inhibe les contraceptifs oraux et l’action de nombreux médicaments. Il faut donc le prendre plusieurs heures après avoir absorbé une autre substance chimique. Pas exemple : si vous prenez la pilule ou un médicament le matin, prenez le charbon à l’heure du déjeuner.

Mais le charbon peut être pris pendant la grossesse.

Quelques inepties commerciales

C’est à croire que l’on invente tout pour saboter ce précieux remède :

- Pendant des années j’ai préconisé le charbon du Dr Belloc vendu en pharmacie. Et puis un jour j’ai appris qu’on le sucrait à l’aspartame.

- Sont vendues aussi en pharmacie des gélules de charbon mélangé à de l’argile fine, prétendant que l’on additionne ainsi les propriétés adsorbantes des deux produits. Il suffit de les avoir essayées pour constater leur consternante inefficacité – ce qui est logique car l’argile fine colmatant les micropores du charbon neutralise son action, et se trouve elle-même bloquée. Stupidité ou malveillance ?

 

- On trouve aussi du charbon activé en gélules – hé oui, les gélules sont à la mode, parce que pratique ! Et pourtant c’est une bien mauvaise affaire pour trois raisons :

1 – les quantités de produit en jeu sont minimes et très insuffisantes

2 – le prix au kilo de produit est multiplié par X (peut–être par 10 ou plus)

3 – Il existe deux sortes de gélules : classiques à la gélatine de peau de cochon, soit à la gélatine d’origine végétale dont les traitements chimiques durs attaquent l’estomac – alors….c’est vous qui voyez ! (sic. Laspales)

Mon conseil : acheter du charbon activé en poudre, c’est la solution la plus économique et la plus efficace. En général, ceux qui en prennent le mélangent à un yaourt au soja. Cela fait un yaourt noir – et il faut surmonter son appréhension – mais cela passe très bien, cela n’ajoute aucun goût. Seule la texture est différente (un peu épaisse) mais on s’en accommode fort bien.

Michel Dogna
PS : On peut se procurer ce produit dans un grand nombre de boutiques bio ou sur Internet 
——————————————————————————————————————-

CET ARTICLE VOUS A INTÉRESSÉ ?

Recevez gratuitement notre newsletter du jeudi
et vous découvrirez d’autres vérités cachées sur notre santé.

Pour vous inscrire gratuitement sur la liste de diffusion, cliquez ici

___________________________________________________________________________________

Partager cet article :

    55 Commentaire(s)
    1. Anne le 4/4/2014.

      Bonjour,
      Je regarde régulièrement votre site. Voilà 6 ans que j’ai de gros problèmes de sommeil, me réveillant vers 4h00 et ayant des difficultés à me rendormir. Cette période concorde avec l’arrêt de la cigarette et le début de soins dentaires (j’ai mis du temps à faire un éventuel lien). J’ai tout tenté pendant des années, sans succès. Depuis un peu plus d’un mois je prends du charbon chaque jour (une fois par jour) et miracle, je DORS ! Je précise que j’ai un problème de perméabilité intestinale, une maladie auto-immune de la thyroïde. Depuis 4 mois je fais un régime sans gluten, sans caséine, je fais attention à mon alimentation… Et je suis enceinte. Ma naturopathe m’a conseillé la chlorophylle, au moins pour tester. Qu’en pensez-vous ? Que me conseillez-vous ? J’ai peur de devoir prendre du charbon à vie pour pouvoir dormir… Je continue ? J’ajoute le nettoyage du colon ? Les bains dérivatifs ? Que ne ferais-je pas pour dormir…

    2. Agnes le 12/3/2014.

      Bonjour,

      Où puis-je me procurer du charbon végétal activé bio en poudre à base de coques de noix de coco ?
      J’ai téléphoné dans les magasins bio de ma région et l’on ne me propose que du charbon de hêtres et de bouleaux.

    3. M.black le 1/3/2014.

      Bonjour,
      Je dois me faire retirer un amalgame au mercure. J’ai lu que prendre du charbon avant l’intervention pour éliminer le mercure.
      Mais est ce que cela empêche l’anesthésie dentaire?
      Merci pour la réponse.

      • Alexandre Imbert le 2/3/2014.

        Non

    4. Mamanmabri le 5/2/2014.

      Bonjour, à cause de mes douleurs au ventre et beaucoup de ballonnements, mon médecin m’a prescrit du meteospasmyl à l’heure du déjeuner. Pensez-vous qu’une cure de charbon actif est compatible? Dois-je le prendre le soir ? J’ai acheté en gélules, j’ai trouvé votre article après… Merci beaucoup

      • Alexandre Imbert le 6/2/2014.

        Prenez le charbon avant de vous coucher et ça n’aura pas d’incidence

    5. Amélie L. le 25/1/2014.

      Bonjour, je suis diabétique de type 1, je m’injecte donc de l’insuline 4 fois par jour. Est-ce que la prise de charbon peut interférer avec mon traitement?
      Merci!

      • Alexandre Imbert le 27/1/2014.

        Oui sans doute

    6. Célia le 19/1/2014.

      je souhaite arrêter d’acheter des bouteilles d’eau en plastiques mais en même temps l’eau du robinet m’inquiète un peu avec toutes les cochonneries (surtout résidus de medoc) qui s’y trouvent.
      Il semble d’après cet article que le charbon activé en poudre soit une bonne alternative… sans risque sur la durée…?

      merci pour cet article ;)

      • Alexandre Imbert le 20/1/2014.

        Non sans risque sur la durée.

    7. Marc bernard n.d le 17/1/2014.

      Bien le bonjour, bravo pour votre article sur le charbon activé. avez vous eut la chance de lire le livre *Mon petit Docteur* de Danielle Starenscky, publié ici au Québec en 1995 je crois, vous allez aimer. au plaisir.

    8. Naïma le 17/1/2014.

      Bonjour,
      depuis des années que j’ai des problèmes de constipation ou de transit. Toujours mal au ventre, gaz, …je ne sens même l’envie d’aller aux toilettes jusqu’à ce que je prenais des laxatifs. Maintenant, des problèmes d’estomac. plusieurs fois je me suis trouvée aux urgences, je passais les tests, tout va bien mais les intestins sont pleins.
      J’ai fait cette semaines, 2 irrigations de colon, mais ça n’a pas donné fruit. Elle m’a demandé de prendre du Charbon, je l’ai eu en capsule. Veuillez me donner plus de conseils sur mon cas!
      Je vous remercie beaucoup.

      • Alexandre Imbert le 20/1/2014.

        je vous conseille l’irrigation colonique (voir notre article sur les lavements)

    9. juliette le 17/1/2014.

      Bonjour j’ai entendu dire que il fallait le prendre à distance des repas pour éviter qu’il absorbe les nutriments. Qu en pensez vous? Apparemment, pour une intoxication aux métaux lourds, ce n’est pas le meilleur remède, que conseillez vous de prendre? Merci

      • Alexandre Imbert le 23/1/2014.

        A votre place je prendrais de la zéolite pour les métaux lourds. Voir notre article sur ce site.

    10. daniau le 16/1/2014.

      bonjour,

      j’aimerais prendre du charbon végétal en cure de désintoxication car je ne mange pas toujours très équilibré (il m’arrive d’avoir des crises de boulimie) afin de démarrer sur de bonnes bases. seulement, je voulais savoir si je pouvais en prendre sachant que j’ai la sclérose en plaques et que je suis un traitement à vie d’avonex (interféron) en piqûre intra-musculaire une fois par semaine. le médicament agissant pour la semaine, est ce que le charbon ne va pas inhiber l’action du médicament même si je prends le charbon 2h après l’injection et surtout si j’en prends tous les jours?
      si je peux le faire, combien de temps dois je faire ma cure?
      merci de votre réponse.

    11. bethsabee le 6/12/2013.

      Bonjour

      Je suis à la recherche de baton de charbon de bois activé afin de purifier l’eau du robinet.
      Savez vous ou je pourrais m’en procurer,c’est introuvable.
      Merci pour votre reponse.

      • Alexandre Imbert le 13/12/2013.

        Non je n’ai aucune idée. Mais ça marche très bien avec du charbon en poudre

      • Valerie le 18/1/2014.

        Bonsoir, j’en ai trouvé chez Nature et découverte.

      • Julie le 10/4/2014.

        J’ai trouvé des bâtonnets de charbon de bois sur internet, pour filtrer l’eau du robinet, voilà le lien :
        http://www.midorinoshima.com/charbon-actif-binchotan,fr,8,96.cfm
        (Si ce lien ne marche pas tapez « charbon de kishu » dans la barre Google)
        J’en suis satisfaite, l’eau ne sent plus le chlore et est agréable à boire, et je ne peux qu’espérer qu’ils filtrent aussi les résidus indésirables de l’eau.
        En tous cas c’est ce qu’ils promettent…
        Bonne chance

    12. abdallah le 2/12/2013.

      bonjour, j’ allaite mon bébé, faire une cure de charbon n’ est il pas dangereux pour mon bébé,
      Le cure est il efficace pour nettoyer l’ organisme des effets des amalgames dentaires
      merci de votre reponse

      • Alexandre Imbert le 3/12/2013.

        Ce n’est pas ce qu’il y a de plus efficace, mais oui ça fonctionne un peu pour les métaux lourds. Le charbon n’est pas dangereux pour votre bébé.

      • champeroux3@hotmail.com le 20/3/2014.

        Le charbon va mobiliser certaines toxines qui vont nécessairement passer dans votre lait.

    13. sarah le 15/11/2013.

      bonjour, je viens de lire votre article comme on dit il n’est jamais trop tard ! (lol) je voulais savoir si le charbon est indiqué lorsque l’on a trop de gaz dans le ventre (mon cas ) et que l’estomac faisiait beaucoup de gargoullis
      merci.

      • Alexandre Imbert le 15/11/2013.

        Oui c’est exactement fait pour ça

    14. Caroline le 1/11/2013.

      Bonjour,
      Je souffre depuis bientôt un an de troubles du transit type diarrhées quotidiennes (je vais tout le temps au toilettes, mal au ventre et scelles très molles) qui ne cèdent temporairement qu’à l’Imodium. J’ai fais des tas d’examen mais rien n’a été trouvé pour expliquer ce problème. Le phénomène est souvent accentué par le stress. J’ai commencé depuis 2 jours à prendre du charbon super-activé. Pour l’instant pas de changement notable si ce n’est que mes scelles sont noires. Ce traitement peut-il être efficace pour mon cas et au bout de combien de temps ?
      Je vous remercie.

      • Alexandre Imbert le 4/11/2013.

        A mon avis vous faites de la perméabilité intestinale. Voir notre article http://www.alternativesante.fr/category/permeabilite-intestinale/

      • delarchand le 9/1/2014.

        chouette vos examens sont bons! le charbon ,c’est bien pour les problèmes intestinaux. mais vous devriez revoir vos habitudes alimentaires qui ne doivent pas convenir à votre type( alimentation froide,…)et, le transit est trop rapide, un bon conseil, consultation paramédical, médecine chinoise par exemple.

        • The True le 20/1/2014.

          Essayez la piste du gluten (très bon livre de Julien Venesson entre autres)

    15. lila le 1/11/2013.

      Bonjour,
      J’ai lu que le charbon activé faisait perdre du poids…Dans la mesure où il est absorbant, cela doit être vrai, qu’en pensez vous ?

      • Alexandre Imbert le 4/11/2013.

        Ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour perdre du poids. C’est plutôt pour détoxifier l’organisme. Très utile en complément d’un régime en revanche.

    16. Adrien le 27/9/2013.

      Votre site est d’intérêt publique que tout le monde devrait visiter, une vraie mine d’or, merci pour votre travail de recherche et de partage. Tout à votre honneur

    17. leroy hélène le 7/9/2013.

      je voudrais faire une cure de charbon activé, mais je prends du levothyrox tous les matins ( je n’ai plus de thyroide) comment dois je procédé? merci de me renseigner

      • Alexandre Imbert le 8/9/2013.

        Prenez le charbon un heure avant le repas du soir.

      • Annick le 10/1/2014.

        Bonjour,
        J’aimerais prendre du charbon mais suis très très constipée. Vous conseillez de prendre du sorbitol, mais à quelle dose ?
        merci

        • Alexandre Imbert le 12/1/2014.

          A votre place je prendrais plutôt de la chlorophyle et je ferais une séance d’hydrothérapie du côlon (lire cet article)

    18. Betty le 6/9/2013.

      Bonjour, Moi j’ai deux questions, La première est : est-ce utile en cas de colopathies fonctionnelles. Je suis constamment sous traitement pour pouvoir allez aux toilettes correctement (j’y vais en moyenne 1x tous les 4-5 jours) du style « Forlax » et cela ne me convient pas. Donc le charbon peut-il m’aider, si oui dans quelle mesure et quelle posologie? La deuxième, je suis super fragile du coup attrape toutes les gastro possible et imaginable que je transmet bien sur à ma fille de 3 ans et mon mari qui travail en maison de retraite. J’ai vraiment besoin de trouver un moyen d’aider ma famille à ne plus attraper cette maladie je me demandais si le charbon pouvait m’aider comment le prendre et puis-je le donner à ma fille?
      Merci d’avance pour votre réponse

      • Alexandre Imbert le 6/9/2013.

        Votre problème ressemble à une hyperperméabilité intestinale. Le charbon peut aider, mais pas tant que ça. Je prendrai plutôt de l’orge vert ou plus généralement de la chlorophylle pour accélérer le transit et à votre place je testerai dysbios’arôm (huiles essentielles) pour l’hyperperméabilité. Prenez aussi des probiotiques.

        • betty le 8/9/2013.

          Merci pour votre réponse. Concernant ma question sur la gastro est ce que cela peut aider ma puce et moi-même à ne pas l’attraper peut-on faire une cure lors des grosses épidémies et quelles quantités. Merci d’avance

    19. Cyrille-Chrystèle le 3/9/2013.

      Je viens d’acheter chez Biocoop du charbon végétal super activé de la marque VS, or il est 100% en coques de noix de coco, il ne fond pas dans la bouche mais on a l’impression d’avoir avalé du sable, même une heure après des « grains de sables » sont encore dans la bouche sans avoir fondu, idem quand « il repart », avant on voyait bien que l’on avait avalé du charbon là rien du tout les selles ressemblent à celles des autres jours : je doute que ce charbon soit aussi efficace que celui qu’ont pouvaient trouver auparavant en bois de peuplier ou autre ??
      (désolé pour le détail mais cela à de l’importance dans le cas précis du charbon)

      • Alexandre Imbert le 3/9/2013.

        Votre témoignage ne correspond, pas, en tout cas à ma propre expérience avec le charbon végétal pour lequel nous avons donné un lien dans cet article. Aucun grain de sable et une couleur noir, bien noire, des selles

    20. butler le 3/9/2013.

      Bonsoir
      Moi j’ai commencé à prendre le charbon en capsule 2 capsules le soir avec bcp d’eau
      Mes a chaque fois j’ai mal un peu plus haut de l’estomac. Comme si la capsule reste bloquée et ça me fait peur
      Je tiens vraiment a le prendre pour tout nettoyer mon coeur des médicament métal lourd
      Si je l’achète en poudre comment je le prends et faut-il que je boive beaucoup d’eau avec ? Merci infiniment

      • Alexandre Imbert le 3/9/2013.

        Achetez-le plutôt en poudre, en effet, et mélangez le à un yaourt le matin. Ça fait un yaourt noir, c’est bizarre, mais ça n’a pas de goût.

    21. Holubenny Martine le 2/9/2013.

      Très intéressé par tout ce qui touche la santé.bravo pour le charbon je l’ai connu pour ses bienfaits de digestion,par contre problème de constipation pour ceux qui en sont sujet.

    22. costa lea le 15/8/2013.

      Bonjour,j’ai 40 ans et je prend une pilule contracpetive,plus des complements alimmentaire vitamines e,spiruline,omega, je veu prendre du charbon pour eliminer les dechets et surtout limiter une surcharge en hormones à cause de la pilule.qu’elle posologie dois je suivre avec le charbon activé en poudre et à qu’elle frequence?sachant qu’une grossesse ne serait pas un souçi merci LEA COSTA

      • Alexandre Imbert le 19/8/2013.

        Prenez du charbon chaque matin (deux cuillères à café dans un yaourt par exemple). Faites une cure d’un mois tous les trois mois (soit trois cures par an).

    23. Stéphanie Maubrun le 22/7/2013.

      Je viens de subir ma « x »ème intervention chirurgicale orthopédique ;donc en vue d’effacer anesthésiants , antalgiques, morphiniques, anti-inflammatoires, antipyrétiques, anticoagulants …..etc Je viens de commencer de prendre le charbon .Que je bois à 3h du matin pour être espacé des médicaments actuels (dafalgan,arnica,vit C).
      Cela fait seulement 4j et suis déjà constipée . Que faire ? pour une fois que je ne me retrouve pas avec la batterie précédente , j’espérais beaucoup en le charbon ! . Puis-je prendre des gélules d’aloe vera qui en principe me font bon effet .?Merci de votre réponse et de vos conseils . J’apprécie beaucoup vos articles ….

      • Alexandre Imbert le 19/8/2013.

        Il n’y a aucune raison pour que le charbon vous constipe. Mais vous pouvez prendre en complément de la chlorophylle pour améliorer votre transit (jus d’herbe de blé ou jeunes pousse d’orge vert)

    24. MICHELLE78 le 17/7/2013.

      Bonjour Mr Imbert, je suis bien d’accord avec vous ce silence sur l’efficacité du charbon végétal actif est consternant et j’ajouterai : révoltant ! Heureusement qu’il y a internet pour les gens curieux dont je fais partie ! Je prends 1 cuilléré et demi après chaque repas de Formocarbine et ça change la vie ! Quel dommage pour ceux qui souffrent de douleurs intestinales de ne pas utiliser le charbon actif qui est vraiment efficace ! Quand j’oublie d’en prendre les douleurs se réinstallent le jour même ! Je voulais vous demander si le Formocarbine est un bon choix, j’apprécie beaucoup le goût et pour pallier à l’inconvénient de sa dose de sucre j’ai supprimé mon dessert pour compenser. Mise à part le sucre qu’il contient, conseillez-vous Formocarbine ?
      Je vous remercie par avance de votre réponse.
      Cordialement.

    25. Borne Isabelle le 29/5/2013.

      Bonjour, Suite au traitement de la spondylarthrite (Salazopyrine et apranax supprimés depuis)et une infection virale avec fièvre, de fortes brulures dans la bouche et l’œsophage sont apparues. Une kyrielle de médicaments me sont alors donnés par le généraliste. En attente du rendez-vous avec le gastroentérologue je ne les prends pas, et continue mes compléments alimentaires: condroitine, glucosamine, oméga 3 j’y ajoute la curcumine et l’homéopathie. Déjà sans lactose je me suis mise sous régime draconien supprimant tout ce qui est acide et le gluten. Mais quand prendre le charbon actif? J’ai des prises aux trois repas matins midi et soir plus au coucher…Je ne sais donc absolument pas quand prendre ce charbon qui, vous le dites doit être pris avec 2 h d’écart de tout autre substance active?
      Merci de votre réponse

      • Alexandre Imbert le 30/5/2013.

        C’est en effet problématique. Peut-être pouvez-vous prendre le charbon une fois par semaine en remplaçant ce jour là les médicaments que vous prenez le soir.

      • philippe le 1/2/2014.

        je me disait aussi, il existe le charbon, mais aussi le chlorure de magnesium
        il a aussi des propriétés interessantes sur les brûlures, donc en complement avec le charbon, ça doit bien se completer
        De plus l’inconvenient du charbon est la constipation, mais le chlorure de magnésium est laxatif, donc les deux conjugués, doit s’équilibrer, par contre avec plus d’un verre de chlorure de magnésium par jour en dosage d’un sachet de 20gr dilué dans un litre d’eau peut induire un effet laxatif, apres ça depend de la réponse de l’organisme de chacun, apres il faut voir le dosage qui convient

    Laisser un commentaire

    Laisser un commentaire