Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Détoxifier l’organisme en trois étapes

Paul Dupont   rédigé le 29 mars 2016 à 12h51
Article paru dans le journal nº 34 Acheter ce numéro
  • detx-en-trois-etapes-alternativesante.frdetx-en-trois-etapes-alternativesante.fr
  • Avatar de Janie MALISSEN Mme Janie M. Référent thématique
  • Avatar de Jocelyne MAETZ Mme Jocelyne M. Référent thématique
  • Avatar de Martine MICHEL BELLEC Mme Martine M. Référent thématique
  • Avatar de Francoise Tripoteau Mme Francoise T. Référent thématique
Connectez-vous pour devenir référent « Détox »

et répondez aux membres du site

De nombreuses maladies sont liées à l’encombrement de l’organisme par des toxines. Celles-ci sont drainées par la lymphe, évacuées en partie par l’intestin grêle, tandis que le sang est désacidifié par le foie, les reins et les poumons.

Image description

Article paru dans le numéro 34, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
{{#else}}

Tous ces organes ont besoin d’être stimulés, notamment au printemps. C’est ainsi qu’on préconise des cures de détoxification. Cela commence par une bonne hygiène. Préférez à cette saison des aliments de saveur amère comme les endives, les salades, et les plantes racines comme le radis noir. Il faut aussi boire beaucoup et commencer à faire un peu plus d’exercice physique modéré au grand air. Les poumons, en éliminant le gaz carbonique, favorisent l’alcalinité du sang et ainsi la meilleure fonction de l’hémoglobine.

Il est possible de proposer une cure de deux mois, alternant trois étapes successives à recommencer deux fois qui associent une phase de détoxification (brûler les déchets), une phase de drainage et une phase ­d’alcalinisation.

1ère étape : la détoxification

C’est un mécanisme par lequel le foie brûle les toxines de l’organisme. Elle est rendue possible grâce au soufre qui réalise la ­sulfoconjugaison. Les acides aminés soufrés augmentent la solubilité des déchets de ­l’organisme et des toxiques d’origine externe, les xénobiotiques. Il faut pour cela absorber des quantités suffisantes d’aliments riches en soufre, ou un complément à base de soufre comme l'huile de haarlem par exemple. Dans la large gamme existante d'aliment soufrés, je conseille le radis noir ou le raifort qui sont des crucifères réputées pour fluidifier les mucosités et nettoyer l’organisme. Toute cure dépurative de printemps doit commencer par ce soufre organique.

L'étape suivante consiste à déloger les éléments toxiques stockés par votre organisme et à les éliminer. L'algue Laminaria Japonica, est le complément idéal pour cela. Plus douce que la chlorella, elle ne présente pas le défaut de drainer, en plus des métaux lourds et des poisons, certains nutriments essentiels au fonctionnement de l'orgnaisme.

2ème étape : le drainage

En agriculture, le drainage consiste à récupérer au fond du champ les déchets des cultures. Dans l’organisme, il en va de même et c’est au foie que revient cette mission. Pour le soutenir, je conseille une cure à base de pissenlit et de chiendent, des plantes fondantes et de drainage. Elles renforcent l’évacuation par voie biliaire ou urinaire. Ces plantes libèrent aussi le foie de ses stocks de graisse et de sucre pour aider à perdre du poids.

{{#if ACCES::estConnecte()}}{{#else}}

3ème étape : l’alcalinisation

Chaque fois que l’organisme brûle et élimine des déchets, il s’acidifie. Ce grand nettoyage de printemps nécessite également de ne pas encombrer le foie avec de nouveaux déchets. C’est là qu’intervient la troisième phase qui consiste à alcaliniser et protéger le foie. La bétanine, pigment de la betterave qui est un facteur lipolytique hépatique et sanguin visant à éviter les dépôts des graisses, est à recommander. Elle favorise la réparation cellulaire du foie et l’alcalinisation du sang. Elle réduit aussi l’homocystéine, un déchet des acides aminés soufrés oxydés qui est incriminé dans l’ostéoporose et l’athérosclérose.

Vous trouverez de nombreux compléments dédiés, mais je vous suggère d'aller au plus simple et de prendre de la Bétaïne pure (2 gélules, trois fois par jour pendant dix jours) que vous pourrez absorber avec un demi-jus de citron. Parallèlement, au printemps, il faut éviter de manger trop gras car c’est une période délicate pendant laquelle les maladies cardiovasculaires peuvent se décompenser.

En cas de lymphe trop épaisse

Pour les personnes dont la circulation lympathique est insuffisante, on peut recommander deux plantes fluidifiantes à associer sur conseil d’un professionnel de santé : Betula alba HATM et Melilotus officinalis HATM. Prendre 50 gouttes de chaque, trois fois par jour, dans un grand verre d’eau à boire dans la journée, quinze jours par mois.

Vous pouvez également vous procurer du bourgeon de chataîgner, grand remède de la stase lymphatique.

 

{{#endif}} Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes