Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Nos selles en disent long : apprenez à les décoder

Article paru dans le journal nº 51 Acheter ce numéro
  • Nos selles en disent long : apprenez à les décoder

Stress, maladie, inflammation : la qualité de notre transit est étroitement liée à notre état de santé physique et psychique. Avant de tirer la chasse, prenez donc le temps d’observer l'aspect de vos selles : la couleur, l’odeur et la forme nous livrent des informations précieuses sur d’éventuels déséquilibres alimentaires. Ce travail de « décodage » peut nous aider à réagir avant qu’il ne soit trop tard.

On le déteste, on en a honte, on n’y prête aucune attention, et pourtant, le premier système qui se dérègle, dans de nombreux cas de pathologies annoncées, c’est la défécation ; et la défécation, c’est l’expulsion des matières fécales ou fèces par l’anus, vous l’avez compris. L’enfant qui prépare une bronchite, la femme qui s’apprête à avoir ses règles et l’adulte qui éprouve une émotion forte (comme la peur ou le stress) sont ainsi exposés à ce type de dérèglement. Nombreuses sont les circonstances où les excréments constituent de précieuses indications.

Portrait-robot

Comment analyser les informations qu’ils nous livrent ? Il faut tout d’abord rappeler à quoi doivent en principe ressembler des selles normales. Elles doivent être régulières, quotidiennes (si possible à heure fixe). Pour un adulte, les selles sont censées être de forme allongée (de 15 à 20 cm pour 3 à 4 cm de diamètre) et peser entre 500 et 800 grammes. Émises sans effort, et sans gaz, elles ne tachent pas le papier toilette et ne flottent pas.

Les enfants (surtout les bébés) peuvent émettre plusieurs selles par jour (une après chaque repas), alors que certains adultes parfaitement maîtres de leur corps (par la pratique du yoga ou du tai-chi) peuvent n’aller à la selle qu’une fois par semaine sans être pour autant constipés.

Les médecins des empereurs chinois étaient passés maîtres dans l’art d’interpréter les selles, une technique toujours en usage chez certains médecins de campagne. Ils n’hésitaient pas à humer, écraser entre leurs doigts, voire… goûter (selon l’importance du patient) les selles qu’ils ...

Image description

Il vous reste encore 70% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 51, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous