Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Purifiez votre air intérieur

Article paru dans le journal nº 13 Acheter ce numéro
  • Purifiez votre air intérieur

Les particules nocives émises par les automobiles ou les industries sont de plus en plus nombreuses dans l’atmosphère. Les asthmatiques, ceux qui souffrent d’allergie saisonnière ou d’insuffisance respiratoire devraient se méfier de ces retombées et s’équiper d’un purificateur d’air intérieur. Ce qui leur permettra aussi d’éliminer les pollens, les résidus de matériaux de construction et de produits d’entretien.

Les différents épisodes de pollution qui ont touché les grandes villes il y a quelques mois ont permis aux habitants des villes de se rendre compte du niveau de la pollution de l'air, dans la rue, mais aussi à l'intérieur des habitations. Les particules nocives émises par l'activité humaine, lorsqu’elles sont inhalées, pénètrent dans les cellules qui bordent les bronches (les cellules épithéliales) et les activent.

Ces cellules sécrètent alors un certain nombre de facteurs qui sont des pro-inflammatoires et qui attirent d’autres cellules inflammatoires des bronches. Ce qui ne peut qu’augmenter, voire créer des symptômes, en particulier chez les personnes fragiles (asthme, BPCO, allergies).

L’air intérieur est déjà une soupe chimique nocive

Cette pollution externe ne va faire qu’accroître le nombre de particules nocives que nous inhalons chaque jour. Depuis plusieurs années en effet, la pollution de l’air intérieur est une réalité admise par tous les experts.

À l’intérieur des logements s’accumulent les bactéries, acariens, poils d’animaux, pollens, moisissures et fumées auxquels s’ajoutent les poussières de matériaux de construction ou de décoration, les résidus de produits d’entretien et même la pollution extérieure par les pesticides ou les fumées d’échappement. En résumé, nous respirons chaque jour des milliards de particules chimiques plus ou moins fines.

Le phénomène est aujourd’hui amplifié dans les immeubles modernes qui intègrent des systèmes de ventilation. Ces systèmes brassent et mélangent cette soupe de particules dans l’ensemble de l’immeuble et, souvent, l’entretiennent, faute d’un remplacement suffisant des systèmes de filtration. À ce compte-là, il vaudrait mieux ouvrir les fenêtres !

Des ions négatifs pour piéger les impuretés, mais pas d’ozone

La plupart des pollutions engendrées à la fois par des sources intérieures ou extérieures sont chargées positivement. Cette particularité a été à l’origine des ioniseurs d’air conçus pour émettre des ions négatifs capables de piéger les particules chargées positivement. Malheureusement la plupart de ces ioniseurs émettaient de l’ozone et ne sont plus commercialisés aujourd’hui.

Des chercheurs suédois ...

Image description

Il vous reste encore 50% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 13, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique pollution pollution air air intérieur
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous