Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le microbiote intestinal évolue avec l’âge pour une vieillesse en meilleure santé

Article 100% numérique
  • Le microbiote, aide d'une vieillesse en meilleure santéLe microbiote, aide d'une vieillesse en meilleure santé

Le microbiote désigne l’ensemble de l’écosystème qui abrite ce que l’on appelait antérieurement la « flore intestinale ». Une partie de ses attributions sont maintenant bien connues, telle sa contribution essentielle au bon fonctionnement du système immunitaire. Cependant, son influence sur la santé au cours des dernières décennies de la vie n’était que très peu explorée. C’est ce que s’est proposé de faire une étude américaine auprès d’un panel de plus de 9 000 individus, avec à la clé des résultats quelque peu surprenants.

« Il apparaît deux trajectoires dans le processus de vieillissement : la première est caractérisée par un déclin en certaines souches bactériennes principales tels les bactéroïdes, conduisant à une singularisation du microbiome chez les individus âgés en bonne santé, tandis que la seconde consiste dans le maintien du profil microbien chez les individus en moins bonne santé », explique le Dr. Sean M. Gibbons, co-auteur de l’étude et spécialiste du microbiome.

Cette différentiation chez les séniors en bonne santé est associée à la présence dans le flux sanguin de métabolites microbactériens comme l’indole, issu du tryptophane, une molécule qui a permis d’augmenter l’espérance de vie lors d’essais chez la souris, ou la phénylacétylglutamine, retrouvée à des niveaux élevés dans le sang des centenaires.

Pour le Dr. Tomasz Wilmanski, autre co-auteur de l’étude, « cette singularité dans le microbiome, qui apparaît  entre 40 et 50 ans, est associée à une signature métabolique claire dans le sang qui suggère que ces modifications indiquent et contribuent à une vieillesse en bonne santé. Les indoles, par exemple, sont connus pour réduire l’inflammation de l’intestin, et nous savons que l’inflammation chronique est un facteur majeur des morbidités liées à l’âge. »

D’après cette analyse, le microbiome continuerait donc d’évoluer avec l’âge chez les adultes en bonne santé jusqu’à plus de 80 ans, alors qu’il reste inchangé chez ceux en moins bonne santé.

Lire aussi Deux antidépresseurs majeurs s’avèrent nocifs pour le microbiote intestinal

Source : Wilmanski, T., Diener, C., Rappaport, N. et al.,"Gut microbiome pattern reflects healthy ageing and predicts survival in humans", Nature Metabolism 3, 274–286 (2021).

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique microbiote flore intestinale microbiome intestinal

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous