Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Mal de dos : et si les dents étaient responsables ?

Article paru dans le journal nº 21 Acheter ce numéro
  • Mal de dos :  et si les dents étaient responsables ?

Une bonne partie des douleurs dorsales s’expliquerait par un déséquilibre de la mâchoire ou une mauvaise position des dents. C’est la conclusion de Jean-Marie Landouzy, ostéopathe qui, après des années de pratiques, a mis en place une méthode de soins pour remettre en place ces dysfonctionnements.

Le rapport entre un mal de dos et une mauvaise position des dents n’est pas évident au premier abord. Pourtant un déséquilibre de la mâchoire, même infime, est bien souvent à l’origine de douleurs dorsales. À l’inverse, un déséquilibre de la hanche peut lui aussi provoquer un déplacement de la mâchoire qui, à son tour, engendre douleurs dorsales, et perturbe la posture du corps.

C’est un véritable cercle vicieux qui explique les nombreuses récidives aussi bien pour les problèmes de dos que de dents. Jean-Marie Landouzy, ostéopathe spécialiste du déséquilibre des articulations de la mâchoire, propose donc une nouvelle approche basée sur une collaboration étroite entre dentiste et ostéopathe.

D’après ses observations, plus de 30 % des douleurs chroniques, surtout dorsales, sont dues à de minuscules déplacements de la mâchoire ou des dents. Ces déséquilibres peuvent également provoquer des problèmes articulaires avec des craquements de la mâchoire et parfois une diminution gênante de l’ouverture buccale. Des pathologies plus éloignées en apparence sont aussi concernées par les déséquilibres de la mâchoire : douleurs d’oreilles, acouphènes, vertiges, sécheresse de la bouche, migraines, etc.

Nombre de ces patients sont soupçonnés de maladie psychosomatique car le diagnostic est difficile à établir. Il suffit pourtant d’imaginer à quel point la mâchoire est constamment sollicitée au cours d’une journée pour comprendre la prédominance de cette articulation dans le fonctionnement du corps.

Parler, manger, déglutir, rire, bâiller, serrer les dents dans l’effort, et même respirer, entraîne un mouvement de ces articulations dites temporo-mandibulaires. Or ces os constamment en action sont liés au reste du squelette, notamment à la colonne vertébrale et ont une incidence non négligeable sur l’équilibre général de la posture.

Influence de la mâchoire sur le reste
du corps et inversement

Le squelette doit posséder une architecture parfaitement symétrique de part et d’autre d’une verticale, qui débute au sommet du crâne et se prolonge dans la colonne vertébrale. Cette colonne doit être flexible et résistante pour encaisser les chocs tout en maintenant les membres supérieurs et la tête. Ces deux qualités dépendent de son bon alignement qui lui-même dépend du bon équilibre des articulations inférieures et supérieures (mâchoire).

S’il est aisé d’expliquer un mal de dos par une inégalité de longueur des jambes, il est plus difficile d’admettre qu’un déséquilibre de la mâchoire puisse avoir la même action.

Pourtant, une jambe plus courte que l’autre, une torsion du bassin ou un mauvais appui des pieds perturbent l’équilibre du corps, fragilisent sa résistance à la pesanteur, diminuent sa force. Et on admet que la dynamique de ce déséquilibre a des conséquences jusque dans la mâchoire.

Exactement de la même manière, une minuscule épaisseur placée entre les molaires droites d’un sujet bien équilibré crée une perturbation qui se répercute sur ...

Image description

Il vous reste encore 76% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 21, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Sur le même sujet
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous