Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

De bonnes bactéries contre les MICI

Article paru dans le journal nº 56 Acheter ce numéro

Si en France les études s’intéressent encore peu au rôle central du microbiote intestinal, notamment sur le système immunitaire, il est désormais surveillé de près par les chercheurs internationaux. Son intérêt potentiel dans le traitement de la maladie de Crohn et de la rectocolite hémorragique semble se confirmer. Selon un article publié par une équipe de scientifiques sud-coréens dans le Journal of Translational Medicine, l’alliance de pré- et probiotiques, de rosavine et de zinc serait salutaire chez des souris souffrant d’une maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI).

En régulant la production de médiateurs pro- et anti-inflammatoires, les cytokines, ces produits à base de lactobacilles et de bifidobactéries ont amélioré la condition de la muqueuse intestinale et diminué les symptômes associés tels que les diarrhées, les saignements rectaux, et ont stoppé la perte de poids. Par ailleurs, les observations ont noté un effet positif majeur sur la fibrose intestinale, faisant partie des complications sérieuses des MICI. Ces maladies résultant d’un système auto-immun hyper-agressif pourraient trouver des pistes de soin par la reconstruction d’une flore équilibrée, essentielle au bon fonctionnement intestinal, intimement lié à celui du système immunitaire.

J. S. Park, J. W. Choi, J. Y. Kwon et coll. dans le Journal of Translational Medicine, février 2018.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous