Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Homéopathie : que de propos aberrants !

Article paru dans le journal nº 68 Acheter ce numéro
  • Les sages-femmes sont 75 % à prescrire de l'homéopathie régulièrement.Les sages-femmes sont 75 % à prescrire de l'homéopathie régulièrement.

L’homéopathie fait l’objet depuis plusieurs mois d’attaques infondées et malhonnêtes scientifiquement et économiquement. On parle maintenant de dérembourser l’homéopathie en raison du manque de preuves scientifiques de son efficacité et de son coût, mais ces deux arguments se balayent d’un revers de main ! Les études sont en effet facilement trouvables dans la littérature scientifique, dont nous avons déjà fait état dans un précédent article. Quant au remboursement par la Sécurité sociale qui « pèserait » sur les dépenses publiques, c’est proprement aberrant. Rappelons ici que les médicaments homéopathiques n’ont représenté en 2016 que 0,29 % des remboursements de médicaments !

S'ils veulent des chiffres pour le prouver...

Quelques autres chiffres aident encore à remettre les pendules à l’heure. Ainsi, sur les 226 000 médecins en exercice en France en 2018 (source DREES), 25 % d’entre eux prescrivent régulièrement de l’homéopathie, et 4 000 sont parfaitement formés à son utilisation. Et s’il n’y avait que les médecins… Les sages-femmes sont 75 % à en prescrire tout aussi régulièrement et plusieurs services de cancérologie hospitaliers tiennent une consultation en homéopathie pour le suivi des effets secondaires des traitements classiques.

À l’heure actuelle, 77 % des Français ont déjà pris de l’homéopathie au cours de leur vie. Trois sur quatre ayant eu recours à ces médicaments au moins une fois dans leur vie les considèrent comme efficaces. Il a été mesuré qu’un patient pris en charge par un médecin homéopathe coûte en moyenne 35 % de moins que les autres patients à niveau de sévérité égal. Dans l’hypothèse d’un déremboursement, l’économie escomptée pour l’assurance maladie serait annulée par seulement 10 % de reports de prescriptions vers d’autres médicaments remboursés en moyenne plus chers et pouvant avoir potentiellement des effets indésirables. Enfin, à niveau de sévérité égal entre patients, une consultation en homéopathie représente deux fois moins d’antibiotiques, deux fois moins d’anti-inflammatoires (AINS) et trois fois moins de psychotropes.

En cas de déremboursement, le transfert se ferait vers des médicaments plus coûteux pour la collectivité : le prix moyen des médicaments homéopathiques remboursables est de 2,70 €, alors que celui des autres médicaments remboursables est de 9,90 €. Malgré ce que pensent les sociétés savantes, les Français sont attachés à leur liberté de choix et souhaitent pouvoir continuer à avoir accès à cette thérapeutique sûre, prescrite et conseillée par des professionnels de santé.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Homéopathie homéopathie
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous