Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Attention aux macrolides pendant la grossesse

Article paru dans le journal nº 78 Acheter ce numéro

La prescription de médicaments est problématique pendant la grossesse. En effet, la hauteur de risque des effets nocifs pour le futur enfant est difficile à apprécier. Ainsi en est-il de la prescription des antibiotiques et parmi eux, des pénicillines et des macrolides, les deux classes d’antibiotiques alors les plus administrés. Une enquête menée sur un peu plus de 100 000 enfants, nés entre 1990 et 2016, dont la mère avait été traitée pendant leur vie ­intra-utérine par un antibiotique appartenant à l’une ou l’autre classe, révèle que, comparativement à la prescription de pénicillines, celle de macrolides pendant le premier trimestre de la grossesse, est associée à un plus grand risque de malformations pour le bébé, notamment cardio-vasculaire. Et, quel que soit le trimestre, à un surrisque de malformations sexuelles, sous forme d’hypospadias (implantation de l’orifice urinaire sous la verge chez le garçon). Rappel des dénominations communes internationales des macrolides commercialisés en France : azithromycine, clarithromycine, érythromycine, josamycine, midécamycine, roxithromycine et spiramycine.

 

Source

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique antibiotiques danger grossesse

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous