Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Les antibiotiques augmentent le risque
de maladies cardiaques

Article paru dans le journal nº 76 Acheter ce numéro
  • Consommer des antibiotiques n’est pas sans effet sur votre cœur. Consommer des antibiotiques n’est pas sans effet sur votre cœur.

Inflammations intestinales, maladies mentales, calculs rénaux… et maintenant, risque accru de maladies cardiaques. D’après une récente étude, la liste des effets indésirables liés à la prise d’antibiotiques ne cesse de s’allonger.

Article mis à jour le 12/02/2020

Des chercheurs de l’université Tulane, à La Nouvelle-Orléans (Louisiane), ont suivi 36 500 femmes sur une période d’environ huit ans. Au cours de cette étude, 1 056 participantes ont développé une maladie cardio-vasculaire. Leur particularité est d’avoir, proportionnellement aux autres participantes, consommé plus d'antibiotiques pendant une longue période.

Les scientifiques estiment ainsi que les femmes exposées aux antibiotiques sur une période de plus de deux mois d'affilée ou plus sont 32 % plus susceptibles de développer une maladie cardio-vasculaire et ce, indépendamment des autres traitements qu’elles prennent déjà ou de leur mode de vie. L’âge est aussi un facteur déterminant : les plus de 60 ans sont les plus exposées, mais on observe également chez les femmes âgées de 40 à 59 ans ce risque accru : elles ont 28 % plus de probabilité de souffrir d’une maladie cardiaque à la suite d’une utilisation prolongée de ce médicament. Seules les jeunes femmes ne semblent pas être affectées significativement par cette consommation. Pour les effets à plus long terme, de nouvelles recherches seront nécessaires.

Conséquences de la prise d’antibiotiques

Selon les auteurs de l’étude, plusieurs mécanismes peuvent expliquer l’impact de ces médicaments sur la santé cardiaque  :

  • Le traitement pourrait allonger la durée de l’intervalle QT (durée électrique d’une contraction cardiaque), ce qui peut causer des troubles du rythme cardiaque, pouvant évoluer vers une fibrillation ventriculaire (contraction rapide, désorganisée et inefficace des ventricules).
  • La consommation sur une longue durée d’antibiotiques stimulerait la prolifération et l’activité des macrophages (cellules des globules blancs capables de phagocyter des particules étrangères), ce qui pourrait induire une accumulation de lipides dans les vaisseaux et, à terme, de l’athérosclérose (plaques d’athérome bouchant les artères).
  • Les antibiotiques interfèrent avec l’équilibre du microbioteaugmentant ainsi le risque d’infections virales et bactériennes – elles-mêmes susceptibles de jouer sur le nombre de plaquettes, créer de l’inflammation et susciter un risque de thrombose (caillot dans le sang).

En alternative aux antibiotiques, pensez aux plantes et aux compléments naturels tels que les probiotiques pour préserver votre flore intestinale et, on le sait aujourd'hui, votre cœur !

Lire aussi Antibiotiques et maladies intestinales : les probiotiques sont-ils nécessaires ?

Source

European Heart Journal, décembre 2019.


 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous