Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Antibiotiques et maladies mentales

Article paru dans le journal nº 44 Acheter ce numéro

Il existerait un lien entre une infection sévère traitée par antibiotiques et la survenue quelque temps plus tard d’une schizophrénie ou de troubles affectifs sévères, d'après une étude scandinave portant sur plus d'un million de personnes et emnée entre 1995 et 2013. En cas d'infection sévère nécessitant hospitalisation, le risque de survenue de schizophrénie serait multiplié par 2,05 et de désordre affectif par 2,56. La profonde désorganisation du microbiome intestinal pourrait être à l’origine de ce risque accru de schizophrénie : en effet, il existe une relation étroite entre l’état de santé du microbiome intestinal et le cerveau, qui pourrait conduire, lorsque l’équilibre intestinal est rompu, à une inflammation intracérébrale durable, surtout s’il préexiste un contexte génétique favorable. Dans l'étude, pareille association n’a pas été observée de manière statistiquement significative lorsque l’infection avait nécessité des médicaments antiviraux, antifongiques ou antiparasitaires.

Afin d’éviter une telle éventualité, quelques recommandations.
Au début de tout processus fébrile, prendre pendant 5 jours, une ampoule de cuivre oligoélément (Granions, Oligosol) 2fois par jour en sublingual et stopper la prise de tout médicament à base de fer. L’efficacité du traitement antibiotique éventuel s’en trouvera considérablement renforcée. Lors de tout traitement antibiotique et pendant au moins les trois semaines suivant son arrêt, prendre un complexe probiotiques/prébiotiques.
S’il existe un terrain fragile pouvant évoquer un syndrome de l’intestin poreux, prendre également Boswellia serrata, médicament ayurvédique aux vertus anti-inflammatoires et régénératrices. 1 à 1,5 g/j pendant 6 à 12 semaines.


«Infections and exposure to anti-infective agents and the risk of severe mental disorders: a nationwide study»,
Acta Psychiatrica Scandinavia, février 2017.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous