Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Réduire la douleur de la fibromyalgie

Article paru dans le journal nº 64 Acheter ce numéro
  • Le haut des omoplates, points douloureux caractéristiquesLe haut des omoplates, points douloureux caractéristiques

Elle touche 2 à 5 % de la population dans les pays occidentaux (surtout des femmes), mais reste méconnue. Pour comprendre les mécanismes à l’œuvre dans la fibromyalgie, une approche globale est nécessaire. Muscles, intestins, alimentation, stress, émotions... Terrains physique et psycho-émotionnel révèlent toute leur importance. Mais comment agir pour faire reculer les douleurs ?

La fibromyalgie est une maladie comportant de nombreux symptômes. Si une majorité n’est pas spécifique à cette affection, les douleurs musculaires sont, elles, caractéristiques, souvent accompagnées d’un état de fatigue. La fibromyalgie est, encore aujourd’hui, synonyme d’incompréhension et de souffrance ; les malades peuvent mettre des années à être repérés. Le diagnostic est établi quand le médecin identifie des douleurs musculaires chroniques, présentes pendant plus de trois mois consécutifs.

Les symptômes révèlent une situation de surmenage généralisé du corps, installé en profondeur : l’organisme est envahi de toxines et de nœuds énergétiques. La fibromyalgie est une maladie inflammatoire du système nerveux. C’est pourquoi, au-delà des douleurs musculaires, les symptômes peuvent être très variés.

Les médicaments n’ont pas une action ciblée sur les causes de la maladie. Ils ne peuvent fournir qu’un soulagement. Pour faire reculer les douleurs et envisager la guérison, il est indispensable d’améliorer le terrain – ici, l’intestin et l’état émotionnel. Plusieurs études montrent un lien majeur entre des problèmes intestinaux et la fibromyalgie, et une grande majorité de personnes fibromyalgiques présente des troubles digestifs.

Alimentation : la simplicité dans l’assiette

La simplicité est la sophistication suprême, comme le disait Léonard de Vinci. Cette phrase exprime bien comment l’alimentation devrait être envisagée. À force d’avoir peur de manquer, les repas sont devenus de plus en plus complexes. Certains mélanges se digèrent très bien, mais d’autres sont fortement indigestes et préjudiciables pour la santé, surtout celle d’une personne affaiblie. Une règle d’or : opter pour moins d’aliments différents dans l’assiette, en comptant toujours une base importante de légumes.

Le syndrome du côlon irritable revient aussi fréquemment chez les patients, ainsi que les troubles de la digestion, les altérations du microbiote et l’hyperperméabilité de l’intestin. Tout cela n’est pas surprenant, étant donné l’importance du système nerveux intestinal. De plus, un manque chronique d’énergie aboutit inévitablement à une digestion plus difficile, perturbant ensuite la flore et favorisant l’inflammation de l’intestin. C’est un cercle vicieux, puisqu’une telle situation entretient ou accroît l’état inflammatoire de l’organisme. Pour lutter naturellement et efficacement contre celui-ci, il sera donc important d’aborder trois axes. L’encrassement et la stimulation nerveuse, la digestion et l’équilibre acido-basique.

La digestion

Il est impossible d’envisager une amélioration pérenne de l’état de l’intestin sans une bonne digestion. D’ailleurs, il n’y a pas de bonne santé sans une bonne digestion ! Tout d’abord, tolérez-vous ce que vous mangez ? Consommer régulièrement un aliment qui ne passe pas nuit à l’intestin ; il faut donc être attentif à ceux que vous ne supportez pas pour en réduire la consommation et, si ...

Image description

Il vous reste encore 75% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 64, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Fibromyalgie Fibromyalgie digestion
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous