Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

L’acupuncture pour lutter contre le prédiabète

Article paru dans le journal nº 104 Acheter ce numéro
  • Sans intervention, 93 % des personnes atteintes de prédiabète présenteront ainsi un diabète de type 2 dans les vingt ans.Sans intervention, 93 % des personnes atteintes de prédiabète présenteront ainsi un diabète de type 2 dans les vingt ans.

Une récente méta-analyse australienne met en évidence le potentiel de l’acupuncture dans l’accompagnement du prédiabète. Une piste supplémentaire pour diminuer l’incidence du diabète dans le monde.

Le prédiabète est une condition qui se traduit par des niveaux de glucose, dans le sang, supérieurs à la normale, sans être toutefois suffisamment élevés pour être diagnostiqués comme du diabète. Le stade de prédiabète est défini par deux critères proposés par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui peuvent être associés ou pas :

  • une glycémie à jeun comprise entre 1,10 g/L (6,1 mmol/L) et 1,25 g/L (7 mmol/L) après un jeûne de 8 h et vérifiée à deux reprises

  • une intolérance au glucose, avec une glycémie comprise entre 1,4 g/l (7,8 mmol/l) et 1,99 g/l (11,0 mmol/l) 2 heures après la consommation de 75 g de glucose.

Lire aussi La cannelle aiderait à contrôler la glycémie des pré-diabétiques

Le prédiabète dispose à un haut risque de développer à terme un diabète de type 2. En France, la prévalence du prédiabète dans la population était de 7,4 % selon les derniers chiffres disponibles datant de 2013. Il est trois fois plus élevé chez les hommes (11 %) que chez les femmes (3,9 %).

Si le traitement du prédiabète consiste la plupart du temps à une amélioration de l’hygiène de vie, notamment l’adoption d’un régime radicalement plus faible en sucre, une grande partie des patients a du mal à adhérer aux changements à long terme et finalement développe un diabète. Sans intervention, 93 % des personnes atteintes de prédiabète présenteront ainsi un diabète de type 2 dans les vingt ans. Dans ce contexte, toute intervention non médicamenteuse pouvant contribuer à endiguer le prédiabète est sans doute bonne à prendre. Parmi celles-ci, et selon une récente méta-analyse australienne, l’acupuncture aurait sa part à jouer.

Lire aussi Les Trois voies de l’acupuncture

Le prédiabète mis au piquet par l'acupuncture

Selon ces analyses regroupant une trentaine d’études et 3 600 patients, les traitements par acupuncture – souvent utilisés en médecine chinoise – pourraient permettre de réduire de manière significative les taux de la glycémie à jeun et d'hémoglobine glyquée, et réduire ainsi le risque de glisser vers le diabète. Mais quel est le lien entre acupuncture et diabète ? Min Zhang, doctorante et chercheuse principale, explique ainsi ces résultats : « Il ne s'agit pas seulement de la glycémie. Si vous avez des problèmes de sommeil, une pression artérielle élevée, beaucoup de stress, ces éléments peuvent également jouer. L'acupuncture peut donc agir sur ces facteurs et aider les gens à équilibrer leur vie de manière holistique. » En outre, l'acupuncture ne se limite pas à l'utilisation d'aiguilles : elle peut englober une grande famille de techniques de stimulation des fameux points d’acupuncture utilisant les impulsions lumineuses et électriques notamment.

Alors qu’en France 3,5 millions de personnes sont traitées par médicament pour un diabète, soit 5,3 % de la population, selon les derniers chiffres datant de 2020, peut-être qu’une des manières d’éviter les piqures d’insuline consiste à mettre à profit en amont ces énigmatiques aiguilles préventives.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous