Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Les Trois voies de l’acupuncture

Article paru dans le journal nº 88 Acheter ce numéro
  • En France, la loi ne reconnais que l'acupuncture médicale. En France, la loi ne reconnais que l'acupuncture médicale.

L’acupuncture n’est pas uniforme. Entre l’acupuncture taoïste dont les premiers écrits remontent à 1700 avant Jésus-Christ et la médecine traditionnelle chinoise codifiée dans les années 1950, les voies et les visions, les applications et les usages sont bien spécifiques. Mais elles ont toujours la même finalité, soigner au plus près du malade.

Quelle différence y a-t-il entre un kiwi et un kiwi ? Un même mot peut définir des manifestations bien différentes. En effet, le kiwi est soit un oiseau soit un fruit. Nous sommes confrontés à la même problématique avec le mot acupuncture. Celui-ci a été défini par les jésuites en 1666. Le latin acu signifie aiguille, pointe et puncture se traduit par piquer. En Chine, l’acupuncture se nomme Zhen Jiu qui se traduit par l’art des aiguilles et du feu. Car cette acupuncture-là est extrêmement ancienne. Aujourd’hui, en France, il existe trois courants d’enseignement de l’acupuncture. Un même mot, mais des principes et des visions différents.

Vision atomiste ou acupuncture médicale

Elle est exercée par des médecins qui se sont appropriés le mot acupuncture et l’ont dépouillé des principes philosophiques et cosmologiques afin de ne garder que le côté médical. Ainsi le médecin pose un diagnostic médical et va planter des aiguilles en fonction des symptômes couverts par ces points. Cette acupuncture ne peut être exercée que par des médecins puisqu’eux seuls peuvent poser un diagnostic médical.

Vision analytique ou médecine traditionnelle chinoise

Celle-ci est moins ancienne qu’elle n’y ­parait. Elle date de 1953. En 1940, en Chine, la médecine est exercée par des médecins allopathiques. Mais au fil des années et suite à la purge maoïste, ces médecins furent désireux de retrouver un peu de leur tradition. Ainsi marièrent-ils l’allopathie avec des principes issus de leur culture ancestrale pour donner la médecine chinoise. C’est un enseignement de cinq matières :

  • le qi gong (gymnastique)
  • la diététique
  • l’acupuncture
  • la pharmacopée
  • le Tui na (massage).

Dans cet enseignement là, l’acupuncture a une place secondaire.

Vision holistique ou acupuncture taoïste

Celle-ci est fort ancienne et trouve ses ­premiers écrits en 1700 avant notre ère. Elle fut d’abord chamanique, puis ­alchimique pour devenir une vision holiste du corps ­humain. Chaque geste que l’élève ­apprend est le même qui fut fait des centaines d’années avant lui et ce lien invisible, mais aussi ­insécable, nous maintient dans une tradition où l’homme est bien au centre de l’univers observable et de fait a un devoir vis-à-vis de la grande nature.

Lire aussi La psychologie
en médecine chinoise

Trois applications concrètes

Voici maintenant ces trois ­aspects de l’acupuncture dans l’approche d’une même ­patiente qui consulte pour une pathologie de la thyroïde.

Acupuncture médicale

Notre patiente est âgée de 52 ans. Elle consulte en 2013 pour une prise de poids importante, de la fatigue, de la perte de cheveux autour de ce visage de forme lunaire. Le médecin demande un bilan ­sanguin total axé sur la thyroïde ainsi qu’une ­biopsie. L’examen confirme une hypo­thyroïdie sans tumeur avec nodules froids. Devant ce ­résultat, le médecin prescrira un ­médicament adapté en quantité et pourra administrer quelques séances d’acupuncture avec des points ­locaux ou discaux qui ont une réponse ­positive sur cette pathologie. Par exemple, le 9/10/11 E, 13 TR, 20 et 22 RM, 13 GI. Si le patient est anxieux, il ajoutera un 6 MC. Si le patient se sent faible et la tête vide, il y adjoindra un 20 DM. À chaque symptôme, une ou des aiguilles supplémentaires afin de soulager le patient.

Médecine chinoise

Notre même patiente est déjà vue par un médecin endocrinologue. Deux cas peuvent se présenter :

  • la patiente n’a pas encore commencé le traitement et désire tenter la médecine chinoise plutôt que de prendre un médicament à vie.
  • la patiente a déjà un traitement qu’il conviendra de prendre en considération dans le traitement.

Dans les deux cas, il y aura un questionnaire spécifique à la médecine chinoise qui considère que tout déséquilibre est lié à une déficience de communication entre les organes. C’est de cela que découle la maladie. Comment mange la personne (ses désirs alimentaires), sa vie au quotidien, son ­travail, son stress, son homéostasie.

Le traitement sera ainsi établi en ­fonction des réponses du patient. En ­général, il existe de grands principes en MTC pour la thyroïde :

  • tonifier le rein (yin pour l’hyperthyroïdie et yang pour l’hypothyroïdie), débloquer l’énergie du foie, nourrir le sang pour lui redonner une meilleure qualité, dissoudre les mucosités pour les nodules et les goitres,
  • tonifier le yin ou le yang de la rate
  • tonifier le yin ou le yang du poumon

Il pourra être suivi de massages, de conseils diététiques, et de quelques points d’acupuncture liés aux symptômes de la patiente et de ses sentiments. Par exemple, de prendre Ba Wei (composé de pivoine, aconit, plantain, igname), et d’insérer le 36 E pour faire du yang, 3 R pour relancer son rein organe couplé avec un 4 DM chauffé.

Acupuncture taoïste

Si pour notre patiente a déjà un traitement, il conviendra de prendre en considération dans la prise de pouls.

Dans cette acupuncture, tout repose sur le pilier suivant issu du Huai Nan Tse : « Toute maladie externe ou interne est liée à une émotion ». Le travail consiste à retrouver le moment d’apparition de celle-ci afin de comprendre quelles énergies se sont trouvées en conflit. Ici, après un questionnaire sur les années précédentes, il en ressort que notre patiente a eu un grave conflit en 2011. L’axe énergétique qui n’a pu gérer ce conflit s’est trouvé affaibli (axe digestif), laissant la place à un autre axe (axe hépatique). La thyroïde vient du grec thyros qui signifie bouclier. Le foie (système hépatique) est aussi un bouclier dans la pensée chinoise (le kan). Il y a une vraie ­relation entre le thyroïde et le foie particulièrement chez les femmes en conflit avec le principe masculin (père, patron, mari).

Après avoir identifié l’émotion ­présente chez notre patiente, nous ­prenons les pouls qui doivent refléter la parfaite intégration des énergies du ciel et de la terre dans le réseau des méridiens. Il ne reste alors qu’à poser un ensemble de points permettant l’équilibration de notre patiente dans ­l’espace et le temps où elle se trouve. Dans le cas présent le 18 V, 45 E pour libérer le système digestif, le 34 VB en tant que point du jour et de l’heure de consultation et deux autres points afin d’équilibrer ses pouls.

L’acupuncture taoïste contient, dans sa pratique, ses origines alchimiques qui consistent à faire circuler la lumière, qui peut se ralentir par des charges émotionnelles qui s’agrègent. L’acupuncteur tente de libérer toutes ces stagnations afin de laisser circuler le flux lumineux. Le rôle de l’acupuncteur est d’aider la libre circulation de la vie dans les corps humains. Cela ­s’appelle vivre éternellement, ce qui ­signifie, vivre pleinement l’instant présent, ici et maintenant.

Que dit la loi

En France, la loi ne s’est pas positionnée. Toutes les décisions de justice utilisent l’article 6141-1 qui stipule qu’exerce illégalement la médecine toute personne qui prend part habituellement ou par direction suivie à l’établissement d’un diagnostic. Les textes s’appuient sur la seule façon de pratiquer l’acupuncture, celle qui est médicale. Il est temps que chaque voie d’enseignement détermine clairement quel est l’exercice pratiqué pour éclairer les choix des patients.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous