Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Et si la déprime venait des médicaments..

Article paru dans le journal nº 60 Acheter ce numéro

À lire les notices de certains médicaments, le syndrome dépressif figure en première ligne des effets secondaires. Il s’agit, entre autres, des contraceptifs hormonaux, des antihypertenseurs, des antireflux gastro-œsophagiens (notamment la classe des IPP), des antalgiques opiacés. Forts de cette mise en garde et s’appuyant sur le site américain Micromedex, des chercheurs américains ont publié une étude portant sur 26 192 sujets de moins de 18 ans. Il s’avère que chez les non-dépressifs, 15 % d’entre ceux qui ont pris régulièrement au moins trois médicaments connus pour induire cet état développent bel et bien une dépression, alors que ce risque chute à 4,7 % chez les personnes ne consommant pas ce type de médicament. Comme quoi, vous ne pourrez pas dire que Big Pharma ne vous aura pas prévenu (pour une fois).

D. M. Qato, K. Ozenberger et M. Olfson dans JAMA, juin 2018.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Où acheter ?

Safra' Nov bio par Phyosud chez La Vie Naturellle

Où acheter ?

Safra' Nov bio par Phyosud chez La Vie Naturellle

Tags sur la même thématique antalgiques effets secondaires IPP dépression

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous