Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Pilule à l’adolescence, dépression en recrudescence

Article paru dans le journal nº 40 Acheter ce numéro

S’il est évident cliniquement que la contraception hormonale impacte l’humeur de la femme, peu d’études ont tenté d’en chiffrer l’importance réelle. Afin de répondre à ce défi, une équipe danoise a comparé la fréquence du recours aux antidépresseurs chez une population de femmes utilisatrices de ce type de contraception à celle observée au sein d’une population de femmes non-utilisatrices. Quel que soit le type de la contraception hormonale (pilule oestroprogestative, pilule microprogestative, anneau vaginal à l’étonogestrel, au stérilet au lévonorgestrel), il expose à un risque de dépression, un risque toutefois plus marqué chez les adolescentes sous pilule oestroprogestative ou sous pilule microprogestative.

W. Skovlund, L. S. Morch, V. Kessin et coll. dans JAMA Psychiatry, septembre 2016.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous