Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

IPP : c’est le pire ?

Article paru dans le journal nº 56 Acheter ce numéro

Les inhibiteurs de la pompe à protons ou IPP sont des produits prescrits au long cours quand existe un reflux gastro-œsophagien et/ou une œsophagite. Déjà connus pour exposer dans ces conditions à un surrisque de pneumonie, d’infection gastro-intestinale, de fracture osseuse et même de démence, voici qu’une nouvelle étude implique certains d’entre eux dans la genèse d’états dépressifs majeurs. Plus la prise de lanzoprazole, de pantoprazole ou de rabéprazole était longue, plus le risque de dépression sévère était élevé alors qu’une même relation n’était pas observée avec l’oméprazole et l’esoméprazole.

W.-S. Huang, Y.-M. Bay, J.-W. Hsu, et coll. dans Psychotherapy and Psychosomatics, janvier 2018.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous