Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Les risques liés à la prise d’IPP

Article paru dans le journal nº 68 Acheter ce numéro

Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) sont indiqués dans les cas de reflux gastroduodénal et d’ulcère gastroduodénal. Comme ces pathologies s’inscrivent souvent dans la chronicité, les patients qui en souffrent sont amenés à prendre les IPP de façon régulière, ce qui les expose à des effets indésirables sévères, voire mortels : ostéoporose avec risque de fracture osseuse, pneumonie, atteinte de la fonction rénale, etc.

Une étude récente, focalisée sur un groupe de 93 335 patients ayant fait un épisode d’insuffisance rénale aiguë (IRA), révèle que 16 593 d’entre eux avaient pris un traitement par IPP. Après correction des biais, ces derniers présentaient un risque d’IRA multiplié par 4,35 comparativement aux autres patients.

Cette même étude a porté sur 84 600 malades d’insuffisance rénale chronique (IRC), dont 14 514 avaient préalablement pris un traitement par IPP : ces derniers avaient un risque d’IRC multiplié par 1,20.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous