Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Santé bucco-dentaire, une question de bon sens

Article paru dans le journal nº 32 Acheter ce numéro
  • Santé bucco-dentaire, une question de bon sens

Pas de concession pour la chirurgien-dentiste Nathalie Ferrand. Aux patients de prendre leur responsabilité et de changer leurs habitudes alimentaires, aux dentistes de se former à la dentisterie du XXIe siècle, que la présidente du syndicat des femmes chirurgiens-dentistes voit holistique et préventive. Un article à dévorer !

Nous oublions trop souvent que la bouche est avant tout le début du tube digestif, tant sur le plan anatomique, physique que chimique.

Anatomique, car c’est la porte d’entrée par laquelle arrivent les aliments.

Physique, à double titre :

– par écrasement des aliments grâce aux molaires et aux prémolaires.

– par trempage des aliments grâce à la salive, produite par les glandes salivaires principales (parotides, sous-maxillaires et sublinguales) et secondaires (présentes dans l’intérieur des lèvres, des joues ou sur le palais).

Chimique, car des enzymes prédigèrent certaines molécules (comme c’est le cas de l’amylase pour l’amidon).

Avoir une mastication suffisante (boire le solide et mâcher le liquide) est un acte premier et majeur pour faciliter la suite de la digestion.

L’organisme étant un tout, chacune des parties qui le composent agit sur les autres : une sécheresse buccale empêche l’autonettoyage des dents et le « tamponnage » de l’acidité buccale, provoquant des caries. Une flore intestinale déséquilibrée entraînera des mycoses buccales ou des maladies de gencives. Un choc émotionnel pourra engendrer une fulgurante maladie parodontale (gencive et os). La santé bucco-dentaire est donc le reflet de notre santé générale. Et l’aliment, son premier médicament…

Cartographie personnalisée

Avitaminose (carence en vitamines), excès -d’aliments trop sucrés, alimentation trop carnée, trop lactée ou trop pimentée : l’incidence sur la santé bucco-dentaire sera directe ou indirecte et se traduira par des caries, des maladies de gencives, du tartre ou encore des aphtes.

Chacun d’entre nous étant unique, les sensibilités sont différentes d’une personne à l’autre : une personne qui ne se brosse jamais les dents peut ne pas avoir de carie, alors que telle autre à l’hygiène irréprochable peut en avoir en permanence. Cela montre bien que l’hygiène n’est pas le seul facteur de bonne santé bucco-dentaire. Ce sont ainsi de simples moyens qui vont corriger un terrain fragile ou un déséquilibre alimentaire… jusqu’à un certain point !

Avant toute chose, il convient de faire un état des lieux de ce qu’il y a dans la bouche (dents, gencives, langue, palais, articulation des mâchoires), mais aussi des habitudes alimentaires (consommation trop importante de miel, alimentation semi-mixée, plats industriels), des tics (ronger ses ongles, fumer), des pratiques (instruments à vent, percing lingual) et des dysfonctions (respiration systématique par la bouche, vomissements répétés, succion du pouce). Cette cartographie précise permet au chirurgien-dentiste d’identifier des pistes d’explication quant aux caries récidivantes, aux dents fracturées, au tartre très invasif…

Révéler au patient les liens de cause à effet lui permet d’en prendre conscience (il l’ignore bien souvent) puis d’élaborer ensemble des stratégies possibles pour de nouvelles habitudes, en fonction aussi de l’état de santé général et des éventuels traitements médicamenteux qu’il suit.

Image description

Il vous reste encore 64% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 32, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Pour accéder directement à une sélection de thérapeutes dans les plus grandes villes, cliquez sur les liens ci-dessous :
Sur le même sujet
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes