Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Les secrets d’une bonne hygiène bucco-dentaire

Article paru dans le journal nº 35 Acheter ce numéro
  • Les secrets d’une bonne hygiène bucco-dentaireLes secrets d’une bonne hygiène bucco-dentaire

Avoir une bonne hygiène bucco-dentaire s’apprend et se réapprend tout au long d’une vie. Certes, nous aurions pu vous lister les solutions naturelles existantes (tea tree, bicarbonate de soude…) qui pullulent sur le web, mais nous avons préféré donner la voix au Dr Nathalie Ferrand, chirurgien-dentiste, pas avare en conseils avisés.

Avec plus de 40 % de Français qui ne respectent pas les préconisations d’une visite annuelle chez le dentiste, revoir les bases d’une bonne hygiène bucco-dentaire et connaître les astuces pour la maintenir ne paraît pas un luxe.

Premier fait : assurer l’équilibre de la flore intestinale et par là même, l’équilibre acido-basique de l’organisme qui lui est directement lié. L’importance de cet équilibre est cruciale, car une salive acide aura une action délétère dans la durée pour l’émail. Et le brossage, aussi régulier et optimal soit-il, n’y pourra rien.

L’hygiène bucco-dentaire commence par une hygiène alimentaire et intestinale

La bouche étant l’entrée du tube digestif, sa flore est cohérente avec celle de l’ensemble du système digestif. Cet équilibre de flore permet de conserver une bonne immunité locale pour ne pas voir se développer mycoses, gingivite et caries.

L’hygiène alimentaire, quant à elle, consiste à éviter les aliments qui agressent l’émail des dents (notamment tous les aliments acides). Bien sûr, évitez le tabac qui facilite le tartre et les maladies de gencives par diminution de leur vascularisation. Vient ensuite l’hygiène bucco-dentaire « physique et mécanique ».

Quelle brosse à dents, quel dentifrice ?

Brosse à dents et dentifrice sont à adapter en fonction de ses spécificités individuelles : l’épaisseur et la qualité de l’émail, la production de tartre, la présence de prothèses dentaires, d’obturation de restauration après une carie (composite ou amalgame, appelés plombage ou pansement). Tout ce qui agresse l’émail est à éviter : brosses à dents dures, dentifrices abrasifs, produits blanchissants. D’autant plus quand on a un émail fin ou poreux (dents teintées après avoir bu du jus d’orange).

Les brosses à dents souples sont les plus utilisées, car elles ne blessent pas la gencive tout en brossant efficacement les dents. À condition de respecter le temps de brossage de trois minutes et les deux à trois brossages quotidiens.

La technique de brossage fait l’objet de grands débats. Personnellement, je préfère celle qui consiste à dessiner des ronds sur les dents avec sa brosse : ce mouvement permet de passer partout, sans blesser les languettes de gencive entre les dents. Les dents ne sont pas un carré plat : elles sont bordées par le feston de la gencive et ont une surface convexe, qui plonge vers la dent suivante. Ce mouvement de rotation permet de nettoyer ces zones, objet de fréquentes caries appelées « interproximales ».

Instruments complémentaires

À côté de la brosse à dents existent des instruments complémentaires bien utiles.

Les brossettes interdentaires sont indispensables dès qu’il y a une fragilité des tissus de soutien de la dent (gencive et os) ou des espaces entre les dents, refuges des aliments. Ces goupillons (même principe que le goupillon utilisé pour les biberons) sont à passer quotidiennement, dans un mouvement à la fois de va-et-vient et de rotation, pour éviter de blesser la gencive ou ...

Image description

Il vous reste encore 78% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 35, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous