Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Covid-19 : la prévention passée aux pertes et profits

Article paru dans le journal nº 80 Acheter ce numéro
  •  Espérons  que les dépôts de plainte qui s’accumulent vont réussir à faire bouger les lignes. Espérons que les dépôts de plainte qui s’accumulent vont réussir à faire bouger les lignes.

Nos décideurs politiques ont ouvert la porte à la pandémie du Covid-19 et au tsunami de décès en méprisant la prévention et en démantelant le système de soins. Ils devront être en mesure d’y répondre. Négliger la santé publique est un crime d’état. Nul ne doit plus jouer avec nos vies et nous abandonner à des sacrifices humains massifs. Recherche de profits et gestion à court terme n’excusent rien.

Le roi est nu. A-t-on déjà vu un gouvernement livré à ce point à l’improvisation devant une menace sanitaire ? Dénis, mensonges et contradictions, autoritarisme et coercition sur fond de pénurie de masques, de gants, de respirateurs artificiels et de personnel soignant… Ce n’est plus de la gestion de crise, mais une simple démonstration d’incompétence et de mauvaise foi sans complexe. Jusqu’à l’écœurement. À bien y regarder, les épisodes de cette crise sanitaire ne font que dérouler la ­chronique d’un charnier prévisible…

La prévention ? Même pas en rêve !

Les fautes ont succédé aux fautes. La ­première a été l’absence d’anticipation, puis la confusion a pris le relais. Aussitôt, on a dupé les Français en niant l’utilité des masques pour masquer les manques. La crise sanitaire s’est doublée d’une crise de communication. La suite est à l’avenant.

Ce mépris de la prévention est d’autant plus honteux que les épidémiologistes rappellent régulièrement que la diffusion des maladies émergentes ou réapparues s’amplifie avec l’accroissement des populations, la concentration urbaine et les flux de biens et de personnes. La liste des pandémies planétaires montre qu’elles sont désormais fréquentes et souvent redoutables.

Les infectiologues, eux-mêmes, ont souvent répété, lors des pandémies des deux dernières décennies, que la leçon urgente à tirer était de renforcer la veille sanitaire et la réactivité des autorités pour prévenir la diffusion du virus, sans oublier d’assurer une prise en charge adaptée pour éviter de mettre en danger les soignants… Le Professeur Raoult lui-même avait remis un rapport à ce ­sujet au ministre de la Santé, en 2003, pour dénoncer l’extrême faiblesse du plan Pandémie français 1.

Et dès 2009, un rapport de la CIA, aussitôt traduit et publié en France 2, soulignait le risque de voir surgir des mutations du coronavirus du Sras provoquant la pandémie mondiale d’une nouvelle maladie respiratoire très contagieuse, sans traitement adapté, à partir de premiers foyers en Asie.

S’y ajoute la fréquence des ­zoonoses (contaminations humaines d’origine animale) dues aux élevages intensifs et aux pénétrations toujours plus profondes des hommes dans les réserves naturelles. Passons sur le spectre des manipulations bactériologiques et virologiques à des fins relevant du secret d’État, qui hante très légitimement l’opinion publique. Il n’y a plus lieu de démontrer la multiplication des menaces épidémiologiques liées à la mondialisation et à la dérégulation ultralibérale. Il est, dès lors, criminel de ne pas les endiguer par une politique de prévention à la mesure des enjeux. Cette faute est au cœur de la ­catastrophe mondiale du ­Covid-19. Mais une autre raison s’y ajoute, qui rendent toutes ces fautes possibles…

Des pandémies si éloquentes…

  • 1919-1920 Grippe espagnole
  • 1957 Grippe asiatique (H2N2)
  • 1969 Grippe de Hongkong (H3N2)
  • 2003 Sras (coronavirus)
  • 2009-2020 Sida (VIH)
  • 2009 Grippe A (H1N1)
  • 2012 (rebond en 2017) ...
Image description

Il vous reste encore 77% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 80, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous