Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Chronobiologie : l’horlogerie du corps

Article paru dans le journal nº 79 Acheter ce numéro
  • L'horloge interne a besoin de synchroniseurs et d'horloges périphériques.L'horloge interne a besoin de synchroniseurs et d'horloges périphériques.

Notre organisme est une minutieuse machinerie qui n’apprécie guère qu’on la contrarie. Aller à l’encontre de sa nature joue des tours ! Ni robots ni superhéros, nous sommes, au même titre que les plantes et les animaux, des êtres vivants soumis aux variations cycliques. Respecter les rythmes de notre organisme est essentiel pour la santé.

Travailler de nuit, puis le matin, se coucher à point d’heure, voire faire des nuits blanches… contrarie considérablement nos rythmes naturels, qui, eux, ne rêvent que de régularité. Notre organisme est en effet soumis à de nombreux rythmes. Les principaux sont : les rythmes circadiens qui couvrent vingt-quatre heures et qui commandent notre rythme veille-sommeil ; les rythmes ultradiens qui concernent toutes les fonctions et les organes dont la cadence est de moins de vingt-quatre heures, par exemple, le sommeil paradoxal de quatre-vingt-dix minutes ; les rythmes infradiens qui regroupent les rythmes qui dépassent  vingt-quatre heures comme que le cycle féminin d’environ vingt-huit jours.

Le boom des recherches dans le domaine de la chronobiologie qui étudie les rythmes biologiques de l’organisme est proportionnel à l’importance que revêtent les mécanismes de régulation des horloges internes sur la santé. Des avancées majeures ont valu un prix Nobel à trois généticiens américains, en 2017, Jeffrey C. Hall, Michael Rosbash et Michael W. Young.

La majorité des fonctions de l’organisme étant soumise au rythme ­circadien (du latin circa, proche de, et dies le jour), il est scruté à la loupe pour étudier les conséquences de son dérèglement sur l’organisme. Des troubles du rythme ­circadien sont associés à une augmentation du risque de somnolence, des troubles du sommeil, métaboliques et cardio-­vasculaires, des dérèglements hormonaux, des cancers, une altération des fonctions cognitives, de la dépression, de l’anxiété, des troubles de l’humeur chez les personnes âgées et du sommeil associés dans la maladie de Parkinson.


Synchroniseurs internes

Le rythme circadien est généré par l’organisme. L’horloge en chef se niche dans le cerveau des humains, plus précisément dans l’hypothalamus. En son sein, deux noyaux dits suprachiasmatiques (situés au-dessus du chiasma optique, l’endroit où les deux nerfs optiques se croisent) ont une activité électrique réglée sur vingt-quatre heures, ils régulent des fonctions de l’organisme et déclenchent également la production cyclique d’hormones agissant à distance sur d’autres fonctions. Par exemple, la glande pinéale sécrète la mélatonine, cette hormone qui incite notre organisme à aller se coucher et l’aide à dormir. L’horloge interne a besoin de guides pour remettre ses pendules à l’heure et ne pas se décaler, on les appelle des « synchroniseurs ». La température extérieure et l’activité physique en font partie, mais le rôle prépondérant revient à la lumière ou plus exactement à l’alternance jour-nuit. L’effet de la lumière dépend à la fois de la période de la journée à laquelle on est exposé, de sa durée, de son intensité et de sa couleur. Ainsi, les études réalisées ces vingt dernières années montrent que l’exposition à de simples bougies peut bloquer la sécrétion de mélatonine et que l’effet de la lumière est d’autant plus important que son spectre est riche en longueurs d’onde bleues. Une chose ...

Image description

Il vous reste encore 78% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 79, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique chronobiologie sommeil de qualité

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous