Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Méthode Gesret : l’asthme et les allergies à bout de souffle

Article paru dans le journal nº 53 Acheter ce numéro
  • Consistant en des mobilisations ostéo-articulaires telles des appuis et tractions, le but est de réaligner la personne de ses axes naturels.Consistant en des mobilisations ostéo-articulaires telles des appuis et tractions, le but est de réaligner la personne de ses axes naturels.

La méthode Gesret® s’attaque aux causes des maladies chroniques, inflammatoires et immunitaires. Reposant sur une théorie neurophysiologique innovante, cette approche corporelle a été expérimentée avec succès à l’hôpital de Warquignies, en Belgique, mais reste encore confidentielle.

Né en 1941 et mort en 2016, Jacques Gesret, inventeur de la méthode qui porte son nom, est frappé en 1974 par un drame familial. Son fils Franck est victime d’une crise d’asthme le jour de ses dix ans et décède à la suite d’un surdosage de théophylline. La vie de cet ingénieur bascule, et il ne cessera, dans les années suivantes, de chercher à comprendre la cause de l’asthme en explorant différentes voies comme l’acupuncture, la digitopuncture et le savoir des rebouteux, afin d’en venir à bout définitivement et sans médication. Il a alors développé l'encore peu connue méthode manuelle Gesret® qui bénéficie d’un remarquable bouche-à-oreille.

Et pour cause : fondée sur des mobilisations ostéo-articulaires, elle promet de se débarrasser, dans 90 % des cas, et en quelques séances, des symptômes de l’asthme et d’autres affections chroniques ou inflammatoires de type otite et angines à répétition, migraine, allergies, syndrome du canal carpien, eczéma, psoriasis ou encore de stabiliser des poussées de maladies auto-immunes.

« Toutes ces affections reposent, pour Jacques Gesret, sur une même problématique. Différents chocs physiques reçus au cours de l’existence – naissance par forceps, césarienne, chute de ski, etc. –, provoquent des déplacements de structure, entre autres au niveau des côtes, des vertèbres et du bassin, qui créent des blocages excitant les terminaisons nerveuses. Le cerveau reçoit alors des informations erronées en provenance du corps, que nous appelons informations fantômes. En réponse à ces informations, et en fonction de la zone d’émission, le cerveau va déclencher des actions correctrices se traduisant par des symptômes (respiratoires, dermatologiques…), ce qui déclenche allergies, asthme ou encore eczéma », explique ­Anne-Laure Moraux, l’une des responsables de la méthode en France.

« L’origine des effets se trouve dans la structure », aimait à répéter Jacques Gesret, dont l’approche s’appuie sur différentes théories de neurophysiologie, notamment inspirées par les travaux du Pr Melzack, sur l’existence d’une « neuromatrice cérébrale » expliquant les douleurs fantômes ressenties par les amputés.

Appuis et tractions

Une séance de méthode Gesret dure de 45 minutes à une heure et comprend quatre temps. Après une discussion permettant de collecter des informations sur l’histoire de la personne, vient une phase d’examen minutieux, à la recherche entre autres de certains déséquilibres apparents comme une jambe plus courte d’un côté ou de l’autre.

Le praticien réalise un enchaînement de gestes codifiés dont l’ensemble est appelé kata. Consistant en des mobilisations ostéo-articulaires telles des appuis et tractions, le but est de réaligner la personne dans ses axes naturels. « Notre approche est globale. Nous reprenons tout à zéro au niveau de la structure en suivant un protocole très balisé. Nous agissons à tous les étages du squelette, car tout est interrelié », poursuit Anne-Laure Moraux.

Après un temps ...

Image description

Il vous reste encore 52% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 53, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois

Ces conseils ne vous dispensent pas de consulter en premier lieu un médecin pour établir un diagnostic. Vous pouvez également vous faire accompagner par un thérapeute en médecine complémentaire. Pour en trouver un près de chez vous, rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com

ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes