Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Asthme intra-utérin : merci qui ?

Article paru dans le journal nº 24 Acheter ce numéro

Sur 8 895 enfants qui avaient été exposés aux antidépresseurs pendant leurs vies intra-utérines, ceux dont les mères avaient été mises sous tricycliques ont été plus affectés par l’asthme que les enfants nés de mamans non dépressives ou dépressives, mais non traitées pendant leurs grossesses. Pour une fois, ce ne sont pas les ISRS (inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine : Prozac, Déroxat…) qui sont en cause, mais une autre classe dont les représentants vendus en France sont les suivants : l’amitriptyline (Elavil, Laroxyl), l’amoxapine (Défanyl), la clomipramine (Anafranil), la dosélupine (Prothiaden), la doxépine (Quitaxon), l’imipramine (Tofranil), la maprotiline (Ludiomil) et la trimipramine (Surmontil).

X. Liu, J. Olsen, L. Henning Pedersen, et coll.  dans Pediatrics, avril 2015.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous