Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Un anticancéreux dans l’arthrose du genou

Article paru dans le journal nº 37 Acheter ce numéro

Il y a deux ans, une équipe égyptienne publiait les résultats de son expérimentation du méthotrexate sur 144 patients souffrant d’arthrose du genou. Au bout de sept mois, les personnes traitées présentaient une amélioration notable de la douleur et du score d’activités quotidiennes par rapport aux personnes qui avaient reçu un placebo. Cette étude puise sa légitimité sur le rapprochement de deux faits : d’une part, l’inflammation chronique de la synovie est en grande partie responsable des douleurs ; de l’autre, le méthotrexate est utilisé depuis longtemps dans certains rhumatismes inflammatoires chroniques. Il est dès lors certain que des médecins vont être tentés de prescrire cet anticancéreux en dehors des indications officielles. Sauf que les effets indésirables générés par la prise de méthotrexate sont nombreux et parfois sévères : anémie, baisse des plaquettes sanguines, fibrose pulmonaire, atteinte des cellules osseuses… alors qu’il existe un traitement naturel, au moins aussi efficace et quasiment exempt d’effets secondaires : le collagène non dénaturé de type 2, commercialisé sous le nom de Flex-Tonic (un comprimé par jour).

Dans Annals of the Rheumatic Diseases, mars 2014 et Journal International de Médecine, juin 2016.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous