Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Plus vous mangez bio, moins vos cellules vieillissent

Article 100% numérique
  • Une alimentation bio pour freiner le viellissement cellulaireUne alimentation bio pour freiner le viellissement cellulaire

Le stress oxydatif est à nos cellules ce que la rouille est aux métaux. Marqueur global de vieillissement de notre organisme, il est également lié aux cancers, aux maladies neurodégénératives, au diabète et à de nombreuses autres maladies chroniques. Bonne nouvelle, une étude parue récemment indique que passer à une alimentation bio, même sur une courte période, réduit de manière significative ce marqueur de stress de nos cellules.

Cette étude de haut niveau de preuve a été menée par des chercheurs chypriotes de l’Institut international de Chypre pour la santé environnementale et publique. Ils ont divisé en deux un groupe de 160 enfants, le premier groupe devait manger bio durant quarante jours, puis repasser à son alimentation habituelle les quarante jours suivants, et le second continuait d’abord son régime habituel, puis passait au bio durant quarante jours.

Les chercheurs ont ensuite étudié leurs métabolites, c’est-à-dire les composés organiques produits par le corps suite à l’ingestion d’un aliment. Certains métabolites illustrent le taux de stress oxydatif subi par nos cellules. Un constat s’est imposé : les enfants, lorsqu’ils étaient en période d’alimentation bio, montraient une diminution de leur stress oxydatif, ce qui signifie globalement un organisme moins « encrassé » qui résiste mieux aux diverses maladies et aux divers phénomènes de vieillissement.

La première étude qui prouve formellement que manger bio réduit le stress cellulaire

Des études menées sur les animaux avaient déjà mis en évidence ce phénomène, et des études menées sur l’être humain avaient déjà montré un lien entre alimentation bio et diminution du risque de cancer (mais il s’agissait d’études épidémiologiques, donc de moins fort niveau de preuve). Cette étude est la première, menée sur l’être humain, à établir un lien fort entre alimentation bio et diminution du stress oxydatif.

Bien qu’elle ait été conduite uniquement sur des enfants, cette étude soutient l’idée qu’une alimentation avec le moins de pesticides possible est un véritable geste santé, et ce dès le plus jeune âge. Comme nous vous l’indiquions dans notre dossier du mois de juin 2021 « Enfance et santé, les nouveaux dangers. Alimentation, c’est plus ce que c’était ! », faire l’effort de manger un maximum d’aliments bios est donc une habitude santé non négligeable à adopter, pour nos enfants mais également pour nous-mêmes, afin d’éviter au maximum que nos cellules « rouillent ».

Lire aussi E466 : l’additif alimentaire à éviter pour préserver vos intestins et son microbiote


Source :

« Use of metabolomics in refining the effect of an organic food intervention on biomarkers of exposure to pesticides and biomarkers of oxidative damage in primary school children in Cyprus: A cluster-randomized cross-over trial », Environment International, janvier 2022.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous