Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Surprise ! Épicure était végétarien

Article paru dans le journal nº 38 Acheter ce numéro
  • Epicure était végétarienEpicure était végétarien

« Moi, je suis un épicurien ! ». Généralement quand on vous dit cela (souvent une personne rougeaude et corpulente), on veut dire qu’on aime la bonne chère, le bon vin et le sexe sans tabous. Mais qui était ce fameux Epicure dont tout le monde se réclame ?

Ceux qui ont un peu étudié la question savent qu’Epicure, malgré la réputation qu’on lui a faite n’était pas un débauché, au contraire. On sait qu’il était plutôt petit et malingre et qu’il enseignait dans un jardin. On sait moins qu’il était végétarien et mangeait un peu de fromage ou buvait un verre de vin de temps en temps. Quant à sa vie sexuelle, on ne trouve aucune trace d’excès (mis à part les calomnies de ses confrères). On est loin de la bonne grosse tranche de pâté, du pichet de rouge et de la main aux fesses de la serveuse.

L’épicurien moderne (et fier de l’être), se réclamerait sans doute moins du philosophe athénien s’il savait que le plaisir, défendu en effet comme une valeur cardinale par Epicure, se manifestait surtout, dans son esprit, par une absence de douleur, une joie modeste et tempérée et une autosuffisance complète grâce au jardin (médicinal et potager). La pensée des sages de l’Inde avait sans doute infusé longuement dans l’esprit d’Epicure.

Beaucoup se détourneraient de lui s’ils savaient que, comme Démocrite, Epicure était convaincu que chaque chose ou chaque personne émet un nuage de « simulacres » que les autres objets ou personnes ressentent… et qui les imprègne. On frise la physique quantique. Ils changeraient de mentor  s’ils savaient qu’Epicure ne voyait, contrairement à Platon, aucune différence fondamentale entre le corps et l’esprit… Un naturopathe avant l’heure ?

Végétarien, phytothérapeute, adepte de la frugalité, de la vertu, de la mesure, d’une vision holistique de l’homme et de la loi d’attraction, est-ce cela que vous voulez dire lorsque vous vous dites épicurien ? Non ? Alors changez de qualificatif. Et n’essayez pas de vous raccrocher à l’hédonisme ou à l’eudémonisme ou à une quelconque philosophie antique, car, à part Dionysos je ne vois aucun personnage antique qui s’apparente au néo-épicurisme d’aujourd’hui.

Vous vous demandez sans doute pourquoi je m’emporte sur un sujet aussi théorique. Je m’emporte parce que les mots ont un sens et que j’y tiens. Je m’emporte parce qu’on tente de nous faire croire que les excès, l’hyper consommation, la recherche éperdue du plaisir, de l’argent et de l’immortalité ont un fondement philosophique respectable alors qu’il ne s’agit que de concupiscence. Epicure aurait regardé les Epicuriens d’aujourd’hui comme des âmes en détresse, qu’on le laisse en paix.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique À méditer epicure
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous