Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Se sentir plus jeune que son âge pour vivre en meilleure santé

Article 100% numérique
  • Se sentir jeune  peut favoriser la santé et préserve des effets du stressSe sentir jeune peut favoriser la santé et préserve des effets du stress

Une récente étude montre les intérêts pour la santé de se sentir plus jeune que son âge biologique.

« Rester jeune » est une préoccupation qui prend naturellement de l’importance en vieillissant . Les moyens d’action efficaces sont maintenant connus : maintenir une vie sociale, faire de l’exercice régulièrement, manger équilibré, dormir suffisamment, etc. Mais, d’après une récente étude allemande, l’état d’esprit aussi jouerait un rôle important pour mieux vieillir. En effet, le fait de se sentir plus jeune que son âge biologique serait associé à un moindre déclin de la santé fonctionnelle et aurait également un effet protecteur contre les effets délétères du stress sur la santé . La notion de santé fonctionnelle ne s’attache pas aux maladies elles-mêmes (symptômes, évolution), mais aux aptitudes d’une personne à faire face aux situations de la vie courante de la manière la plus efficiente possible malgré certaines déficiences ou certains dysfonctionnements. D’autres recherches avaient déjà montré auparavant que se sentir plus jeune que son âge était associé à divers bénéfices de santé comme un plus grand bien-être ou un meilleur fonctionnement cognitif.

L’impact du stress sur la santé est également largement documenté, mais plus ambivalent dans la mesure où certaines caractéristiques propres de l’individu peuvent jouer le rôle de « paratonnerre » : faible niveau de réactivité au stress, mise en place de stratégies de gestion de ce dernier, haute estime de soi et bon réseau de soutien social, notamment, semblent avoir un rôle protecteur.

L’âge subjectif joue-t-il un rôle similaire ? C’est ce qu’ont voulu vérifier les chercheurs du Centre allemand de gérontologie à Berlin qui ont suivi 5 039 participants de plus de 40 ans pendant trois ans, s’enquérant par questionnaire de leur relation perçue au stress et de leur sentiment de bien-être et de santé. Une des conclusions de l’étude est que l’âge subjectif qu’ils s’attribuent influence effectivement l’impact du stress sur leur vie.

La recherche confirme que les participants qui indiquent être soumis à davantage de stress dans leur vie font l’objet d’un déclin plus rapide de leur santé fonctionnelle, et que ce lien semble se renforcer avec l’âge. Toutefois, les sujets qui se sentent plus jeunes que leur âge biologique présentent, pour leur part, une moindre association entre le stress qu’ils ressentent dans leur vie et le déclin de leur santé fonctionnelle, comme si se sentir plus jeune se traduisait dans la réalité . Un bénéfice qui se renforce également avec l’âge.

Comment se sentir plus jeune que son âge ?

Que veut dire au juste « se sentir plus jeune que son âge » ? C’est la question qu’a posée le site américain Healthline à Akua K. Boateng, une psychothérapeute de Philadelphie pour qui « se sentir plus jeune consiste en une attitude d’allégresse, d’adaptabilité émotionnelle et d’ouverture à la créativité ».

Mais se sentir plus jeune que son âge peut-il tout simplement se décréter ? D’aucuns répondront sans doute que non, et pourtant… Akua K. Boateng est d’avis qu’il s’agit d’un « état d’être » que l’on peut cultiver en intégrant à son quotidien quelques attitudes à connotation positive :

  • Être actif : avoir des activités de groupe (il peut s’agir de musique comme de jeux de plein air ou de société), pratiquer un sport ou une activité créative, bref, interagir socialement.
  • Rire : accepter de relativiser, cultiver le sens de l’humour.
  • Exercer sa curiosité : élargir son champ de perception à de nouvelles expériences et connaissances.
  • Apprendre : développer de nouvelles compétences, comme dans le cadre d’un hobby.
  • Rester ouvert : accueillir une part d’aventure dans sa vie.

Un peu tout ce qui fait que la vie vaut d’être vécue, en quelque sorte.

Source :

« Feeling younger as a stress buffer: subjective age moderates the effect of perceived stress on change in functional health », Psychology and Aging, 2021.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous