Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

La viande, c’est pas cher et ça peut rapporter gros !

Article paru dans le journal nº 66 Acheter ce numéro
  • Réduire la consommation de viande est la seule solution efficace applicable immédiatement.Réduire la consommation de viande est la seule solution efficace applicable immédiatement.

J’ai déjà eu l’occasion de vous le confier : j’ai cessé de consommer de la viande. Je ne suis pas ici pour prêcher pour ma chapelle et je suis très loin de l’activisme végan, mais honnêtement, les faits me donnent plutôt raison, non ? Le mois de janvier 2019 fut funeste pour les viandards : entre l’ouverture du procès pour les lasagnes 100 % pur bœuf en fait à base de minerai de cheval et les tonnes de viandes avariées venant de Pologne, il y avait de quoi faire…

Quand l'industrie agro-alimentaire spécule, les consommateurs trinquent

Le responsable, c’est l’appât du gain. Il y a déjà longtemps que l’industrie agro-alimentaire a délaissé son rôle nourricier pour celui de spéculateur. Les subterfuges pour réduire les coûts de production sont nombreux – ajouts en eau, sel, sucre, graisses hydrogénées, exhausteurs de goût, conservateurs, colorants et bien d’autres ingrédients – et l’imagination des chimistes est sans limites. Mais le principal bénéfice réalisé par ces irresponsables provient de l’achat des matières au prix le plus bas. Il existe des bourses où les cours des denrées varient d’heure en heure (la fraîcheur aussi). Les plus basses qualités étant négociées au prix les plus bas.

Les végétariens, en constante progression dans le monde, ne manquent pas d’arguments pour inciter à ne plus consommer de viande. D’abord, l’alimentation carnée est génératrice de pathologies cardio-vasculaires (50 % de graisse dans la viande rouge) et de cancers du côlon (40 % sont dus au gibier et abats principalement), mais aussi de cholestérol, de diabète et d’arthrose. L’abattage massif d’animaux domestiques (8 milliards chaque année), parfois dans des conditions inhumaines, et la baisse constante de la qualité de la viande (moutons « tremblants » en Angleterre, poulets à la dioxine en Belgique, chevaux des pays de l’Est transformés en lasagnes, vaches folles en France, porcs nourris aux cadavres de poulets au Mexique responsables de la grippe porcine, poulets élevés dans des conditions d’hygiènes déplorables en Chine puis envoyés cuits et épicés en Europe… et viande avariée venue de Pologne) comptent aussi. Tout cela, alors que la viande n’est pas la seule source de protéines : les légumes secs et les oléagineux en sont largement pourvus.

Si je vous cite les arguments des végétariens, c’est qu’à mon sens réduire la consommation de viande est la seule solution efficace applicable immédiatement, comme en choisir de meilleure qualité (bio, ou issue de filières reconnues). Reste à avaler en conscience la chair d’un animal mort… Un dicton dit : « Assure-toi que le plaisir que tu as en mangeant la viande d’un animal est plus grand que celui qu’avait cet animal à vivre. » Bon appétit !

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique Végétarisme végétarisme viande
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous