Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

La médecine chinoise et les nodules thyroïdiens

Article paru dans le journal nº 17 Acheter ce numéro
  • Médecine chinoiseMédecine chinoise

S’ils sont heureusement souvent bénins, les nodules thyroïdiens peuvent néanmoins occasionner bien des désagréments et surtout, bien des angoissses. La solution officielle proposée par la médecine officielle est souvent l'ablation pure et simple du nodule. Ce qui n'est pas sans risques pour la voix. Si vous êtes atteint(e) de cette affection, sachez qu'en parallèle aux contrôles médicaux ou biologiques, vous pouvez tenter des  solutions naturelles en homéopathie et en nutrithérapie. Et si rien ne fonctionne, tentez la solution naturelle proposée par la médecine chinoise.

C'est généralement de manière fortuite, lors de la palpation ou d’une échographie de la thyroïde, que l’on découvre ce que l’on appelle un nodule thyroïdien (un terme regroupe en fait l’ensemble des lésions nodulaires ou kystiques qui atteignent cet organe).

Ces nodules sont généralement de petite taille et indolores et leur présence n’est accompagnée d’aucun symptôme. Cette affection est fréquente chez les personnes âgées mais on ne sait pas avec certitude pourquoi on détecte aujourd’hui autant de nodules thyroïdiens.

Certains résultent sans doute du fait que, durant les années quarante, on recourait souvent à la radiothérapie pour traiter un grand nombre d’affections bénignes du thymus, des végétations, des amygdales et de la peau chez les enfants. Des études ont révélé en effet qu’environ 25 % des patients traités ainsi présentent par la suite des nodules thyroïdiens (environ un tiers d’entre eux sont cancéreux).

Mais plus globalement, la seule hypothèse plausible est que le phénomène soit lié à des carences iodées ou en iodure de calcium organique.

Des zones incapables de produire les hormones thyroïdiennes

Des études montrent qu’il s’agit en fait souvent d’un dérèglement bénin de l’axe hormonal entre l’hypophyse et la thyroïde.

Sous l’effet des stress de la vie moderne notamment, la thyroïde est trop sollicitée. Elle doit s'adapter à notre mode de vie par l'envoi d'hormones dans tout l’organisme mais ne peut satisfaire à une demande de plus en plus chaotique.

Si l’apport en iode est insuffisant, l’hypophyse sécrète alors plus de TSH (thyroïd stimulating hormone) le facteur hypophysaire de stimulation de la thyroïde. C’est alors qu’apparaissent les nodules qui sont simplement des zones de thyroïde incapables d’assurer la fabrication correcte des hormones thyroïdiennes vectrices d’iode.

Y a-t-il une transmission héréditaire ?

Des études réalisées en Grèce ont montré que la carence iodée de la population finit par augmenter les récepteurs de cette hormone sur la thyroïde et que, par la suite, cette anomalie peut se transmettre héréditairement. Ceci explique pourquoi les membres d’une même famille ont ainsi des lésions nodulaires avec ou sans goitre.

Nodule et cancer

Un nodule fait toujours craindre qu’il puisse également contenir des cellules cancéreuses. Si le cancer peut se révéler effectivement ainsi, il est heureusement très rare. Il augmente sans doute depuis Tchernobyl mais peut-être n’est-ce pas la seule raison, à la lumière des études sur les effets à long terme des perturbateurs endocriniens, omniprésents dans nos modes de vie aujourd'hui..

Le risque d’avoir un nodule dégénératif est ainsi sans doute majoré et cela nécessite donc de surveiller tous les nodules découverts.

Cependant, cette crainte ne justifie absolument pas qu’on enlève systématiquement la thyroïde comme certains l’ont préconisé.

Une surveillance régulière est nécessaire au moyen d’échographies. Certains proposent la prise d’hormone de synthèse pendant quelque temps pour aider à faire régresser le ou les nodules (par frein de la sécrétion de TSH par l’hypophyse).

Lire aussi Complexes multivitamines et risques d'oxydation

Compenser la carence en iode. Est-ce une solution ?

On sait qu'une surdose en iode peut bloquer la thyroïde. Et si l'on fait ce choix, il ne faut pas oublier de surveiller que l’on compense bien la carence, d’une part en recherchant les symptômes de carence en iode (notamment frilosité, fatigue et prise de poids) ou en faisant le dosage de l’iode urinaire (bien que pas très fiable).

Il vaut donc mieux apporter de l'iode par voie alimentaire et éviter ce qui consomme de l'iode.

  • Consommez régulièrement des aliments riches en iode ou en calcium d’origine marine (poisson, notamment sardines à l’huile avec les arêtes, fruits de mer, algues).
  • N'abusez pas des aliments qui peuvent perturber la glande comme le chou, le chou-fleur ou le navet. Éviter les eaux riches en fluor et les dentifrices qui en contiennent.
  • Diminuez le lait et les fromages de vache.
  • Évitez les tomates qui pourraient avoir été traitées.
  • Remplacez le sel iodé par du sel gris. On peut en effet se demander si l’iode de cette origine est bien intégré par la glande. En effet, de très récentes études semblent démontrer que les iodures de synthèse favoriseraient la thyroïdite (inflammation de la thyroïde qui peut aboutir à sa destruction, provoquée par les anticorps développés contre la thyroglobuline, qui transporte l’iode).

Chez les personnes qui sont très actives, il est également recommandé de prendre parallèlement du calcium marin comme celui issu de l’algue blanche lithothamne, que l’on trouve dans de nombreux compléments alimentaires, ou de l’extrait de coquille d’huître, qui contiennent de l’iodure de calcium, bénéfique pour réguler la thyroïde.

Les réponses de l'homéopathie

  • TSH 15CH : prendre 5 granules tous les matins pour freiner l’hypophyse.
  • Ignatia 15CH : 5 granules lors de stress et ainsi diminuer l’hyperémotivité qui excite la thyroïde.
  • Lachesis 15CH : 5 granules si sensation d’oppression et de serrement à la gorge.
  • Iodum 5CH en cas de carence iodée.

Si le nodule est très dur : Conium 4CH, 5 granules tous les matins.

Si la thyroïde est molle : Spongia tosta 4 CH, 5 granules tous les matins.

Lire aussi La Crise de l’iode

Les réponses de la médecine chinoise

En médecine chinoise, les nodules sont considérés comme une « mucosité », comprenez qu’ils sont perçus comme des masses stagnantes et d’accumulations (comme les glaires, les graisses, les kystes et – donc – les nodules).

Selon la logique traditionnelle chinoise, ils sont souvent dus à une atteinte interne causée par des perturbations psychoaffectives qui font bloquer le Qi du Foie. Bloqué, le Foie agresse la Rate, d'où le dysfonctionnement de cette dernière ce qui entraîne la formation du Tan (Mucosités).

La stagnation du Qi et le Tan obstruent le réseau du Jing Luo au niveau du cou d'où les nodules.

C'est pourquoi, sur le plan thérapeutique, pour qui veut réguler la thyroïde, il faut détendre le Foie, réguler le Qi, amollir les indurations, disperser les accumulations et éliminer le Yu Xue (amas de sang ou caillot de sang).

Les Chinois utilisent notamment pour ce faire un mélange d'herbes appelé Xiang Bei (vendu en France sous le nom de Noduclam) et composé de plantain, liveche, atractylode, souchet, jujubier, mandarine, angelique..

Sur une étude portant sur 77 cas, en l’occurrence des femmes de 42 à 63 ans, qui ont pris le traitement pendant 6 mois à raison de 4 gélules par jour, dans 61 %, on a constaté une réduction du ou des nodules, dans 72 % aucune augmentation n’a été constatée, dans 67 %, les gênes occasionnées par le nodule a disparu, et dans 15 % des cas, on a constaté une réduction quasi totale du nodule.

Par ailleurs, l'acupuncture peut stimuler ou induire une action sur le système endocrinien pour activer les fonctions régulatrices intrinsèques de l'organisme et rectifier les désordres fonctionnels. En conséquence, l'acupuncture peut, dans le processus de la survenue et de l'évolution des nodules thyroïdiens, prévenir la cancérisation des tissus et l'aggravation des nodules.

Ces traitement est de longues durée. Compter de 3 à 6 mois de traitement pour ancrer l efficacité du produit. La posologie moyenne est de 4 gélules par jour (jamais le soir).

 

Carnet d’adresses:

Noduclam

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous