Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Olivier Soulier décrypte la sclérose en plaques

Article paru dans le journal nº 16 Acheter ce numéro
  • Olivier SoulierOlivier Soulier

La « fatalité » du diagnostic de sclérose en plaques n’en serait pas une ! Le docteur Olivier Soulier, associé à quelques spécialistes, l’a affirmé lors d’un récent congrès après l’analyse personnalisée de plus de 500 cas. Le retour à son chemin de vie, par l’expression d’un « soi » authentique, est au cœur de ses conclusions, fortifié par un renforcement de son immunité. Rencontre avec cet homéopathe singulier qui, depuis vingt ans, affine un cadre global de recherche de sens autour des maladies…


Alternative Santé Homéopathe connu pour vos approches alternatives sur la médecine, vous avancez de nouvelles hypothèses sur la sclérose en plaques (SEP). Pour dire que l’on peut en sortir ?

Olivier Soulier Oui, contrairement à la médecine classique qui considère que c’est une maladie multifactorielle, incurable, dont elle pense seulement ralentir l’évolution. Or, après plus de vingt ans d’expérience et l’étude de centaines de cas, je soutiens que l’on peut « sortir » de la SEP. Surtout si elle est prise dès les premières poussées. J’ai en tête de nombreux cas dits de rémission. En outre, on peut améliorer l’état d’un patient avec mon approche, même si la maladie est prise assez tard.

A. S. Vous n’êtes pas neurologue, comment vous êtes-vous intéressé à cet univers ?

O. S. J’ai reçu mes deux premiers cas, plus par compassion que par conviction, car on disait qu’on ne pouvait rien contre cette maladie neurodégénérative qui attaque la gaine de myéline, et donc le système nerveux. Dans les deux cas, j’ai beaucoup parlé avec ces patients. Le premier n’a plus jamais eu de poussée et la seconde a attendu deux décennies avant de refaire un épisode que nous avons pu alors vite régler.

De bouche à oreille, d’autres cas sont venus à moi. J’ai testé des pistes, tâtonné, pendant une dizaine d’années, avant d’écrire quelques articles. Diverses hypothèses sont émises sur la SEP : maladie virale, microbienne, déficit en vitamine D, problèmes toxiques, environnementaux, hormone de croissance, testostérone, etc. Tout cela est vrai. Mais en partie seulement ! J’ai analysé les choses afin de ne pas confondre causes et conséquences. Et surtout je me suis posé la question de comment mettre cela ensemble.

A. S. L’homéopathe et l’acupuncteur en vous considèrent-ils toujours l’être humain dans sa totalité ?

O. S. Je suis passionné par l’idée de la sagesse. Or le corps a une sagesse. Et constater qu’il peut attaquer son propre système de défense m’a beaucoup questionné. Pourquoi et dans quelles conditions a lieu une telle transgression des lois essentielles de défense ? Le corps qui s’attaque à sa propre myéline n’essaye-t-il pas de dire quelque chose, une sorte de mal pour un bien ?… Je me suis interrogé en intégrant différents facteurs : dont le fait que la myélinisation se poursuit jusqu’à l’âge de 21 ans en accompagnant le processus vers l’autonomie de l’adulte ; dont l’évolution du vivant, des cellules, des hormones ; dont la protection de tout le système.

Mais une clé majeure est venue en faisant des liens entre biologie et psychologie. En médecine classique, on nous explique déjà que la gaine de myéline est une sorte de « nounou » des cellules ; elle les protège et favorise la conduction. Dans cette même médecine, on dit aussi du « soi » qu’il est défini par notre ADN, notre patrimoine génétique, et que le « non soi » ce sont les corps étrangers, virus, bactéries, greffes, etc. Or, en écoutant longuement mes patients, j’ai trouvé des points ...

Image description

Il vous reste encore 74% de cet article à découvrir

Article paru dans le numéro 16, pour lire l'intégralité de cet article, achetez ce numéro à l'unité

Je suis abonné, je me connecte


Mot de passe oublié ?
Alternative Sante : l'expérience de la médecine naturelle

Pour 2€ / mois votre abonnement est un signe de soutien !
Cliquez ici pour voir nos offres

2€ / Mois
Ces informations ne se substituent pas à une consultation médicale.
Sur le même sujet
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes