Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Le candidat manquant

Article paru dans le journal nº 45 Acheter ce numéro
  • Il manquait un candidat autour de la tableIl manquait un candidat autour de la table

Avez-vous regardé le débat entre les candidats à l’élection présidentielle mardi dernier, sur BFM TV ? Sans doute l’avez-vous fait pendant quelques heures, comme moi, avant d’abandonner. J’attendais, pour ma part, que l’on parle du sujet de la santé ou au moins des enjeux écologiques. Je ne sais pas si cela a été évoqué après minuit… Je n’étais plus devant mon écran.

Si les candidats en avaient parlé, de toute manière, je suppose que la santé aurait été résumée au déficit de la Sécurité Sociale, et l’écologie, aux gaz à effet de serre… Pourquoi, alors, suis-je resté si longtemps à écouter ce débat ? Parce que dans les domaines de la santé naturelle et de l’écologie au quotidien, il y a aujourd’hui des innovations enthousiasmantes qui pourraient préfigurer le monde de demain. J’aurais aimé qu’un seul candidat, même minuscule, en parle... avec l’accent du Béarn si nécessaire. Mais rien. Et si on a effectivement parlé d'agriculture, c'était pour plaindre les agriculteurs, pas pour parler des nouveaux modes de production prometteurs.

Bien sûr, le sujet santé/écologie peut sembler dérisoire lorsqu’on pense au chômage, au terrorisme, à l’immigration, à l’Europe… Mais c'est une erreur et aucun candidat n’a su incarner les espoirs de ceux qui pensent qu’un autre mode de vie est possible.

Ces rêveurs ne constituent pas un électorat, me direz-vous. Je n’en suis pas si sûr. Chaque jour, je vois autour de moi des hommes et des femmes qui ont le courage s’extraire de ce monde ou qui ont envie de le faire. Ce ne sont plus les hippies des années 70, ce sont leurs enfants, mais ils ont le même souhait un peu fou d’investir leur propre vie, d’en reprendre le contrôle. Un truc de pré-retraité ? Pas seulement, car la génération des moins de 30 ans n’est pas dupe du monde que nous lui avons construit et sait déjà que tout doit changer.

Ainsi, dans ce débat, on a beaucoup parlé du vieux monde et de la manière de le sauver. Chacun avait son protocole de traitement personnel : moins de fonctionnaires, plus de policiers, le revenu minimum, l’interdiction de licencier… Et, comme quand on me parle de la chimiothérapie pour les cancéreux, je n’ai vu là que des moyens capables de nous procurer un délai supplémentaire avant le grand saut.

Oui, un autre monde est possible, mais personne ne veut le construire. Alors bâtissons-le à notre propre échelle sans attendre que d’autres, préoccupés ailleurs, le fassent pour nous. Comment ? Allons, allons... Voilà des années que nous vous donnons des solutions et des pistes de réflexion, laissez-vous aller... Dans la santé alternative il n'y a pas que des remèdes, il y a aussi des gens, des approches, des énergies, des partages... Et il y a finalement, une autre vision de la vie.

Ecoutez par exemple, en cliquant ici, Fabrice Midal, spécialiste de la méditation, interviewé par notre journaliste Claude Corse et qui nous crie : "Foutez-vous la paix ! ".

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un praticien des médecines alternatives. Vous pourrez en trouver un près de chez vous et prendre rendez-vous sur annuaire-therapeutes.com
ARCHIVES :
AccédeZ à TOUS LES ANCIENS NUMÉROS
35 € Cliquez ici

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Publicité pour Annuaire Thérapeutes