Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Isthmolyse bilatérale

Article paru dans le journal nº 64 Acheter ce numéro
Os

Notre fils aîné (17 ans) pratique le cirque depuis cinq ans, à un niveau bien confirmé. Il présente aujourd’hui une isthmolyse bilatérale récente au niveau de L5. Pensez-vous qu’il puisse prendre un complément alimentaire pour garantir de façon plus optimale la consolidation de cette fissure vertébrale, telle que la prêle, par exemple ?

Réponse de Patrick Hoor :

Je reste assez dubitatif, peut-être par manque de recul sur l’efficacité d’un traitement orthopédique de cette isthmolyse bilatérale. Un chirurgien orthopédiste compétent saura vous donner quelques informations pour un traitement chirurgical de cette zone (ciment, arthrodèse, etc.), même si le jeune âge du patient est bien évidemment un frein à la pratique chirurgicale. La solution à ce problème est de renforcer suffisamment les haubans musculaires lombaires afin d’augmenter leur efficacité, tout en conservant la souplesse du bassin et de la colonne lombaire, nécessaire à la pratique du cirque. Une cure de silice végétale ou organique renforcera la densité osseuse de ce jeune squelette. La passiflore sera un bon soutien émotionnel (quelques gouttes au coucher), à moins que votre médecin homéopathe ne lui préfère un complexe du laboratoire Lehning (L52).

Réponse de Paul Alimi :

L’isthme est le pont osseux entre deux vertèbres adjacentes. Celui-ci est très sollicité sur la charnière lombo-sacrée (L5/S1), surtout chez les gymnastes déjà cambrés. En accentuant cette courbure lors d’exercices physiques, cela peut créer sur ce « gond » une fragilité pouvant aller jusqu’à la fracture de fatigue. Si les deux ponts sont rompus, il existe un risque de glissement vertébral (avec paralysie). Ce dernier est classé en cinq types évolutifs, les derniers types contre-indiquant formellement les sports forçant cette charnière. Le silicium peut être le complément judicieux d’une cicatrisation osseuse.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous