Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous

Portable et tumeurs : un lien contesté

Article paru dans le journal nº 101 Acheter ce numéro
  • Les radiofréquences sont classées depuis 2011 comme cancérogène probable.Les radiofréquences sont classées depuis 2011 comme cancérogène probable.

Une étude internationale portant sur le lien entre utilisation du téléphone portable et tumeur du cerveau chez les jeunes de 10 à 24 ans apporte un résultat rassurant : une absence de lien établie. Pourtant, cette étude datée de décembre 2021 fait toujours polémique. Des problèmes de méthodologie sont notamment pointés du doigt. Mobi-Kids, étude internationale réunissant 14 pays et plus de 6 millions d’euros de financement, a conclu à l’absence de lien entre durée d’utilisation des téléphones sans fil et tumeur au cerveau alors que les radiofréquences sont classées depuis 2011 comme cancérogène probable pour l’être humain par l’OMS.

Lire aussi 5G, Wifi… les normes ne nous protègent pas

De nombreux chercheurs, y compris des membres de l’étude, remettent en cause ses conclusions en pointant notamment un nombre trop faible de participants. En parallèle, des associations dénoncent un possible conflit d’intérêts puisque l’un des principaux auteurs de l’étude travaillait en parallèle chez Orange. Un lien qui n’avait à l’origine pas été déclaré dans l’étude. Un nouveau rapport sur cette question est prévu pour 2023 par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). Reste à voir quelles conclusions cette étude apportera sur le lien potentiel entre radiofréquences et cancer.

 

En aucun cas les informations et conseils proposés sur le site Alternative Santé ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé

Tags sur la même thématique cerveau tumeur téléphone portable cancer fréquence ANSES

Pour consulter le site sans publicités inscrivez-vous